L’être humain dans ce bas monde!

Notre monde replonge dans les ténèbres, on croyait qu’après les deux guerres mondiales, les choses allaient prendre une tournure plus juste et plus humaine. Aujourd’hui, c’est bien le contraire qu’on constate. Le côté sombre de l’humain, l’emporte toujours.

Tant que le monde sera mu par l’amour du gain, la cupidité, l’avidité, l’injustice et les guerres, aucun bien ne pourra en surgir. Le voile qui sépare le monde ténébreux de la lumière est fragile . Tant qu’on tolère le fascisme, le racisme et la segregation, l’humanité n’ira pas très loin.

Le monde est fait naturellement de groupes hétéroclites, il est fait de différences. Car c’est cette variété qui le faire fleurir et s’épanouir. Ceux qui tirent la couverture vers eux, ceux qui croient être meilleurs, ceux qui bafouent les droits et piétinent les lois universelles, sur lesquelles est bâtie l’essence même du mot humain. Détruiront le monde à petit feu par le déséquilibre qu’ils créent et entretiennent, par leur arrogance et leur suffisance.

A travers les années, j’ai compris que l’homme ne changera pas, car le mal en lui l’emporte sur le bien. Il n’apprend pas de l’histoire et n’apprend jamais de ses erreurs. Il continue dans son aveuglement écrasant les autres sur son passage. Aucun état d’âme, car son objectif est plus important que tout, à ses yeux.

Pour en revenir à l’équilibre, notre vie, tout notre univers sont fondés sur l’équilibre. L’homme fait fi de cette loi universelle, la loi de l’équilibre et s’emploie à détruire tout ce qui l’empêche d’atteindre son vile objectif.

Il s’en prend à la nature, alors qu’elle est plus forte que lui et n’en mesure pas les conséquences. Il extermine les plus faibles, les minorités. Tout ceux qui peuvent contrecarrer sa vision destructrice. Il marche en regardant l’horizon, il démolit, tue, crée des épidémies, massacre ceux qui résistent et continue, malgré les supplications, malgré les souffrances et les malheurs des autres. Il est programmé par des idéologies et des protocoles sataniques qui alimentent son égo malsain.

Nous sommes venus sur cette terre, pour vivre ensemble, partager ses richesses et profiter de ses beautés naturelles, dans une sorte de symbiose avec toutes ses composantes. Nous avons détruit cet équilibre, par avidité, car l’appel des ténèbres peut être parfois plus fort que celui des lumières divines, si on ne lui résiste pas par notre foi et par nos valeurs ..

Le tiraillement entre la nuit et le jour, entre le monde ténébreux et le monde lumineux est souvent dure à surmonter. Tant que l’homme pensera à sa condition, sa race, sa religion, tant que l’universalité humaine n’aura pas gagné. Il continuera à vouloir tout pour lui et rien pour les autres. L’harmonie et le vivre ensemble ne le séduisent pas, il veut être le plus fort, le meilleur, le plus riche et le reste peut crever ..quand je dis le reste, il s’agit de tout ce qui n’est pas lui et tout ce qui n’inclut pas son intérêt restreint.

L’homme n’aime pas partager, il n’aime pas donner, il n’aime pas céder ses richesses. Il suffit de contempler ce monde dans lequel nous vivons maintenant et nous comprendrons la nature de l’homme. L’égoïsme, l’agressivité, la violence et l’amour immodéré des richesses, en font le plus dangereux prédateur qui existe sur terre.

C’est la terre notre planète qui un jour se réveillera et rejettera cet agresseur, sauf que la nature ne choisit pas ses proies, elle frappent et tout le monde est engloutis.

Tous ces hommes costumés cravatés, manipulateurs qui envahissent nos écrans et bougent dans tous les sens. Ces hommes qui décident de nos sorts, qui creusent en sourdine tout en nous offrant leur sourire jaune. Ils ne sont pas tous mus par la quête de notre bien être, non bien au contraire, ils poursuivent leur gloire personnelle et imposent leur idées sataniques et leur vision égoïste, de ce monde.

J’ai perdu foi en l’humanité, car cette dernière a abandonné ses valeurs, son humanisme et son amour du prochain. Elle est devenue l’instrument de satan. La main maléfique qui tire un rideau obscure et opaque sur l’avenir de notre monde si frêle.
Je suis fatiguée de l’injustice de ce monde !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

Laisser un commentaire