Ce formulaire utilise Akismet pour réduire le courrier indésirable. Découvrez comment vos données sont traitées.

    Le Maroc vient de perdre un de ses pionniers irréductibles dans le monde de l’édition et du livre. Abdel Kader RETNANI a tiré sa révérence après de longs mois de maladie. Abdel Kader a souffert en silence entouré de sa petite famille et de ses amis. 
    Mr. Retnani lance  sa première maison d’édition en 1980 et il s’est battu et débattu dans un monde où la culture n’est pas une priorité.  Il a édité plusieurs romans d’auteurs marocains et il s’est spécialisé dans l’édition des beaux livres, sur différents thèmes et sur plusieurs villes marocaines et entant que Casablancais dans l’âme, il a édité un beau livre sur la ville blanche et son patrimoine architectural Art-deco.  Il a aussi excellé dans la mise en avant et l’impulsion de la culture marocaine et a abordé les différentes épopées de notre pays. Il était membre actif de plusieurs associations et organisations internationales de l’édition et de la culture. 

    S.M. le roi l’a décoré, du Wissam Alaouite, pour son travail et son abnégation. Il a aussi obtenu la Légion d’honneur pour la promotion de la langue française au Maroc.

    Ma relation avec lui a commencé, il y a des années lorsqu’il épousa ma cousine Lala Amina Hachimi Alaoui, début des années quatre-vingt et a formé avec elle un couple dédié à la culture et au livre en général. Kader, comme ses amis marocains et étrangers aiment l’appeler, était un homme d’une grande douceur et d’une grande humilité. Un homme qui parle doucement et n’élève jamais la voix. J’ai eu affaire à Kader, à plusieurs occasions, car j’étais à un certain moment de ma vie, intéressée par l’édition, par le livre en général. Il m’a toujours ouvert sa porte, il m’a conseillée et m’a guidée comme un vrai frère l’aurait fait.

    Malgré toutes les difficultés et les embûches, que rencontre la promotion de la culture dans notre pays. Abdel Kader et lala Amina se sont accrochés à leur devoir national, éditer et distribuer des livres ad vitam æternam.
    Ils ont tous deux tracé leur chemin, commençant par Eddif Maroc et la Croisée des chemins, qui à ce jour continue à éditer des livres et mettre en valeur tout ce qui a trait à la culture et le savoir en général. 
    Son épouse, lala Amina Hachimi Alaoui s’est spécialisée dans l’édition de livres pour enfants, créant sa propre maison d’édition Yanboo Alkitab, écrivant et éditant des contes et des comptines tirées de l’histoire et du patrimoine culturel de notre pays. Leur objectif à tous les deux n’a jamais été l’enrichissement, mais le dévouement à un monde délaissé, négligé dans notre société si matérialiste. 
    Je rends un hommage posthume à Kader à son œuvre et à son dévouement inébranlable, jusqu’à son dernier souffle, car il a tenu à lancer sa dernière création ‘La Marche verte, l’épopée, Dieu, la Patrie, le Roi’ avant de rendre l’âme.

    Je rends hommage à Lala Amina Hachimi Alaoui, ma chère cousine, une femme exceptionnelle dévouée et altruiste et lui souhaite à elle et à ses enfants Mehdi, Yacine et Brahim toute la résilience et le courage qu’il faut pour supporter le poids du départ de Abdelkader, dans le nom restera gravé dans nos cœurs à tous .

     

     

     

    Print Friendly, PDF & Email

    Articles Similaires

    2 commentaires

    Aziza Alaoui 17 novembre 2023 - 17h20

    Cet hommage est magnifique et représente exactement ce qu’était Kader pour moi et pour notre pays. C’est vrai que notre cousine Lala Amina a travaillé côte à côte avec Kader et je sais qu’elle va continuer à porter le flambeau de cette promotion de la culture sur toutes ses formes. RIP Kader 😢 tu vas nous manquer.

    Réponse
    Fati's Blog 17 novembre 2023 - 20h04

    C t un bon ami

    Réponse

    Laissez un commentaire