Un débat incongru s’est déclenché avec le début de la coupe du Monde 2022. Il s’agit du débat favori de l’occident, les prétendus droits des LGBTQ  ‘Lesbian gay, bisexual, transgender, queer’. Une cause ‘noble’ dans un occident décadent. 
LGBTQ est un acronyme pour diverses orientations sexuelles et identités de genre, lesbienne, gai, bisexuel, transgenre, queer (ou en questionnement). Cette cause s’est invitée à la coupe du monde Qatar 2022. 

A la veille du lancement des compétitions footbalistiques au Qatar, l’Europe s’est imsurgée comme défenseur de certaines libertés individuelles, prônées dans ses sociétés et en brandit l’étendard ou plus exactement l’arc en ciel,  attaquant ainsi   le Qatar, pour abus et pour non respect des droits de l’homme. De quel Homme parlent-ils donc? 
l’Europe n’a pas failli encore une fois à son rôle séculaire et à ses slogans, qu’elle sort chaque fois qu’elle veut s’en prendre  à un pays, capable de faire mieux qu’elle, qui ose compromettre  et menacer ses intérêts, politiques, géostratégiques, et économiques.
Elle, c’est à dire cette Europe désunie et fragilisée, donne le mot d’ordre à ses médias de lancer leur assauts contre les pays,   Arabos-musulmans, plus précisément, ceux qui osent lui voler la vedette. Des pays riches et organisés et qui sont de surcroît arabes et musulmans. 
D’ailleurs s’agit-il des droits de LGBTQ 🏳️‍🌈?  Ou est ce la piété manifeste de certains sportifs musulmans? Un français, invité dans un de ces médias xénophobes, se plaint du nombre considérables de mosquées dans un pays musulmans, le comble de la suffisance et de l’arrogance. Un média français, bien entendu, cette France qui mène  depuis des années une vendetta contre l’islam et les musulmans. 
L’engagement de cette Europe, en perte de vitesse, pour des causes ‘spéciales’ lui ôte le reste de sa crédibilité. Que fait-elle des vrais opprimés?  Des  peuples décimés par les guerres, des réfugiées qui grelottent sous les tentes cet hiver. Des  musulmans sont exterminés en Chine et des  autres massacrés en Birmanie. Même dans les droits, on sélectionne les priorités.  On met en avant, non pas la sauvegarde de l’humanité, mais son extermination graduelle, en créant des causes qui mènent à ses disparition.
Ils préfèrent brandir l’arc en ciel de la décadence humaine, de la stérilité de la destruction de la cellule famille commune, et la remplacer par une pseudo-famille stérile, des couples de même sexe, élevant des enfants innocents, leur inculquant une vision contre nature de la société et ses vraies préceptes. 

Un pays musulman, qui organise la coupe du monde, est libre de ne pas se sentir représenté par ses idées et ses slogans, qui vont à l’encontre de ses croyances, ses valeurs et sa religion et qui ne servent que les intérêts d’un occident décadent.

On ne veut pas reconnaître que sur cette terre,  il y a encore une majorité, qui défend la sauvegarde des valeurs et des liens filiaux naturels, qui font de nous des êtres humains à part entière. Une majorité qui défend le droit de fonder de vrais foyers et pas des cellules absurdes, indécentes et choquantes. Non pas des pseudo-famille où l’on tolère d’élever des enfants de ‘culture’, conçus dans des éprouvettes. Souvent aussi par l’entremise de mères porteuses, ‘louant’  leurs  utérus à des dégénérés, qui cherchent à réaliser leurs lubies en déformant la nature humaine.
On va à l’encontre de ce qui est inné chez l’être humain, donnant à certains enfants l’impression, qu’il est désormais normal d’avoir deux pères, ou deux mères, alors que la nature bafouée crie au secours : Nous naissons avec une mère et un père. 
Toutes les valeurs ancestrales, défendues dans les pays musulmans,  sont critiquées dans un occident, où plus aucun lien de sang n’a de l’importance, que le fondement initiale d’une société doit être déstabilisé, pour d’obscures raisons  politico-diaboliques. 

Print Friendly, PDF & Email

Articles Similaires

1 commentaire

whoiscall 19 septembre 2023 - 20h29

Cheers

Réponse

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :