Newsletter Cap Reality

par Fati's Blog

1. Immobilier : Casablanca va abriter le plus haut gratte-ciel du Maroc
Casablanca, va se doter du plus haut gratte-ciel au Maroc, qui sera fin prêt en 2016. Les travaux pour l’édification de la Tour business, le plus haut gratte-ciel du Maroc avec ses 150 mètres de hauteur et ses 36 étages, vont démarrer sous peu dans la marina de Casablanca. Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre de la réalisation du vaste complexe de la « Marina de Casablanca », nécessitera un investissement de 1,5 milliard de dirhams …
Pour en savoir plus

2. Ville nouvelle d’Anfa : Le projet en chiffres
Le projet « Casa Anfa » (ancien aéroport d’Anfa) table sur près de 4,5 millions de m2 en surface constructible, dont 2,3 millions de m2 pour les logements (23 hectares), 700 000 m2 pour les équipements et 1,3 million de m2 pour les activités (commerces et loisirs). Il devrait offrir à la métropole une nouvelle “centralité” et une mixité urbaines modernes en vue de la hisser au rang des grandes métropoles internationales. « Casa Anfa » est également un projet générateur d’emplois, puisqu’il prévoit, à terme, l’accueil de près de 100 000 actifs. Enfin, le projet fait aussi la part belle aux espaces publics et verts sur 1/3 du projet, dont un parc métropolitain central de pas moins de 50 hectares …
Pour en avoir plus

3. Les villas en périphérie font fureur auprès des Casablancais
Des villas autour de 3 millions de DH, d’une superficie de plus de 300 mètres carrés, conçues comme habitations principales disposant d’au moins 3 pièces avec jardin et même piscine, le tout à quelques minutes du centre ville. C’est le filon du moment pour les promoteurs immobiliers. En effet, on ne compte plus les développeurs qui proposent des villas abordables situées dans la périphérie immédiate de Casablanca. A Dar Bouazza et dans sa région, à une vingtaine de kilomètres de la métropole, les résidences de Dar El Kenz, Les Villas d’Anfa, Dar El Bahr, Garden Beach, les Villas des Prés ou encore Tamaris City se sont rajoutées ces derniers mois à la longue liste de projets qui ont poussé dans la région depuis quelques années (Marina Blanca, Eden Tamaris, Puerto Marina, Al Boustane…). La même effervescence est perceptible du côté de Bouskoura avec, entre autres projets, Casa Diaa, Sun City, Villa Monaco, les Résidences Walili, California Eden, Les Résidences Vertes, Lilas Park…, en plus des incontournables méga projets au niveau de la forêt de Bouskoura initiés par Prestigia, CGI et Palmeraie Développement …
Pour en savoir plus

4. Le Mazagan Beach & Golf Resort élu meilleur hôtel et meilleur emplacement au Maroc
Le Mazagan Beach & Golf Resort remporte les Awards d’Or du Meilleur Hôtel et de Meilleur emplacement au Maroc décernés par Voyages & Hôtels de Rêve, magazine français spécialisé dans l’hôtellerie et le voyage. Ces prix viennent renforcer l’image de distinction du Mazagan Beach & Golf Resort tant par son hospitalité et service de qualité que par son parfait emplacement au bord de l’Atlantique. Le magazine Voyages & Hôtels de Rêve est un trimestriel qui met en lumière une sélection de destinations et d’hôtels de rêve dans le monde entier . Rappelons que le Mazagan Beach &Golf Resort a remporté récemment l’award de IAGTO le plaçant en tant Meilleur Resort Golf au monde hors l’Europe et l’Amérique du nord ainsi que le Certificat d’Excellence TripAdvisor …
Pour en savoir plus

5. Gestion d’actifs : BMCI Gestion change de nom
BMCI Gestion devient aujourd’hui « BMCI Asset Management » (« BMCI AM »). Cette nouvelle identité la désigne plus aisément comme faisant partie intégrante de BNP Paribas Investment Partners, le métier gestion d’actifs de BNP Paribas, et comme son partenaire en solutions d’investissement marocaines, précise un message parvenu à Infomédiaire Maroc …
Pour en savoir plus

6. Tanger : le logement social a le vent en poupe
Le secteur de l’habitat social à Tanger poursuit sa progression. Selon les statistiques officielles, un nombre important de chantiers en cours de construction dans la ville du détroit est destiné à la réalisation de ce type de ce logement. Plus de 1.700 logements sociaux à Tanger ont obtenu des autorisations de construire au cours du premier semestre de l’année en cours. «Le secteur se distingue ainsi, au cours du premier semestre de l’année en cours, par l’achèvement de près de 4.600 logements sociaux, dont 2.628 ont été réalisés dans le cadre de l’article 19», indique Khalil Essamaha, architecte et chef de division à l’Inspection régionale de l’habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville de Tanger-Tétouan. Par ailleurs, le social demeure pratiquement le seul marché à Tanger ayant pu résister à la crise qui frappe de plein fouet les autres segments immobiliers. Le secteur a pu attirer, depuis ces derniers temps, notamment de grandes sociétés immobilières marocaines et espagnoles. Il se distingue par des projets de 4.000 à 5.000 logements, dont la plupart sont situés à la périphérie de Tanger, particulièrement à Gzenaya et à des lotissements à proximité de la route de Tétouan …
Pour en savoir plus

7. « Clef Verte » : 57 hôtels marocains labélisés
57 établissements touristiques ont été labellisés « Clef verte », éco-label international destiné à récompenser les hôtels, villages de vacances, maisons d’hôtes, auberges, gites, fermes d’hôtes, entre autres, qui se sont engagés dans une démarche environnementale dynamique, a annoncé hier la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement. Implémenté au Maroc par la Fondation en 2008, le label est attribué pour un an par un jury indépendant constitué d’experts et de professionnels du tourisme et de l’environnement, sur la base de 92 critères environnementaux, indique un communiqué de la Fondation. Pour rappel, lancé par la Fondation pour l’éducation à l’environnement (FEE) en 2002, « Clef verte » est un label de stature internationale. Avec 2 100 établissements labellisés dans 41 pays, il est le plus représenté au monde. Il est soutenu par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) …
Pour en savoir plus

8. Les détails de la loi sur l’aménagement du territoire
Les choses semblent s’accélérer pour la politique d’aménagement du territoire. Après l’annonce, il y a quelques semaines, par le chef du gouvernement de la prochaine réactivation du conseil supérieur d’aménagement du territoire après un stand-by d’une décennie, le ministère de l’habitat versera sous peu dans le circuit d’adoption un projet de loi en la matière, dont La Vie éco a pu avoir la primeur. Celui-ci réactualise l’arsenal juridique de la politique d’aménagement du territoire en abordant ses outils et ses structures. Pour ce qui est des outils, le nouveau cadre définit d’abord le schéma national d’aménagement du territoire comme un document de référence pour l’aménagement de l’espace au niveau national. Etabli pour une durée de 25 ans, ce schéma détermine les orientations, les plans de développement global, et décrit les besoins et les priorités (grands projets, équipements structurants, services publics…) au niveau de tout le territoire. Cela afin de permettre à différentes entités publiques d’opérer en harmonie avec la politique générale de l’aménagement du territoire …
Pour en savoir plus

9. Matériaux de construction : Les cimentiers montent au créneau
Les cimentiers redoutent de nouvelles taxes. Et ils le font savoir. L’Association professionnelle des cimentiers (APC) vient en effet de rendre public un communiqué dans lequel elle affiche clairement ses craintes. Le timing choisi pour la sortie des cimentiers n’est pas fortuit. Il coïncide en effet avec les consultations lancées par le gouvernement et le département des Finances pour la rédaction de la note de cadrage du projet de loi de Finances 2014. Aujourd’hui, les membres de l’APC semblent vouloir anticiper les choses. «Depuis plus d’un an, les réunions se succèdent avec les pouvoirs publics sans que des solutions soient apportées aux dysfonctionnements qui se sont installés», regrette l’Association dans son communiqué. Les dysfonctionnements dont parle l’APC ont été «aggravés» par les dispositions et taxes instaurées par la loi de Finances 2013 …
Pour en savoir plus

10. La Fédération de l’immobilier monte au créneau
Les promoteurs immobiliers considèrent que les dispositions fiscales de la loi de finances 2013 sont pour beaucoup dans le repli de l’activité, confirmé par plusieurs indicateurs : La baisse de la consommation du ciment (-12% à fin juin), la décélération du rythme d’octroi des crédits bancaires. Leurs doléances pour le prochain exercice fiscal se rejoignent en un point : «revenir à l’avant 2013». TPI, inventaire, taxes sur les intrants, récupération de la TVA dans le social, les revendications ne manquent pas. Le social continue de tirer le secteur, mais le moyen et haut standing marquent le pas …
Pour en savoir plus

Copyright © 2013 Cap Realty, All rights reserved.
You are receiving this email because you opted in at our webstite www.caprealty.ma

Our mailing address is:
Cap Realty
164 Boulevard d’AnfaCasablanca 20050
Morocco