Casablanca, Supermarché O’Self

par Fati's Blog

photos Ipad Fati 762O’self est un marché, où seulement les privilégies font leurs courses. Étant donne le coût exorbitant des marchandises qu’il propose. Même les produits subventionnés coutent plus cher dans ce magasin.

Il se trouve au quartier CIL, où habite la grande majorité des étrangers du Maroc, spécialement les Français. Ce marché propose beaucoup de produits d’importation de bonne qualité et se distingue par la diversité et la qualité, mais aussi, et surtout par ses prix particulièrement élevés.

Les propriétaires de ce supermarché sont fières de leur clientèle étrangère et ne porte pas grand intérêt a leur clients  locaux, même si ces derniers dépensent  trois fois plus d’argent que les étrangers. Le service à la caisse est relativement rapide, les porteurs sont nombreux et s’imposent à vous de manière  systématique. Le pourboire est  une obligation tacite, car ces jeunes employés ne sont pas forcement des salariés. Ils sont recrutés directement au ‘Bled’ pour assurer cette tâche, celle de pousser le cadi d’une cliente trop snob et ne daigne pas se rabaisser à cette besogne. Personnellement, je laisse ces jeunes hommes m’aider à transporter mes achats jusqu’à la voiture, et les paye en conséquence.

Au fait tout est une question d’argent et de moyen, et  le client est là pour ‘casquer’. Pourquoi pas, d’autant plus que personne ne se plaint et tout le monde semble y trouver son compte.

Ce supermarché est à vrai dire  destiné exclusivement à une classe aisée et ne se préoccupe pas outre mesure de tout autre client, qui vient de temps en temps et qui ne dépense pas une grosse somme d’argent. En effet, tout est surveillé et contrôlé, sauf la disposition des marchandises et l’étroitesse de l’espace. Chaque client passe sous la loupe du gérant, qui veille à la bonne marche du magasin, tout en regardant les montants qui s’affichent sur le voyant électronique de la caisse.

Les responsables de ce supermarché ne sont pas très aimables et arborent une certaine arrogance. S’il vous arrive un incident ou si un de leurs employés ‘payés’ vous manque de respect , ils prennent systématiquement  parti pour l’employé et ne vous donnent jamais raison, à moins que vous ne soyez ‘une grosse légume’.

Pas moyen de faire une réclamation.

J’ai eu deux incidents dans ce magasin avec deux différents employés , la première fois je me suis plainte à  un des gérants qui me regarda  de travers et m’affirma que ses employés sont irréprochables  et bien éduqués. Il m’a bien ‘envoyée sur les roses’. Un supermarché à l’image de notre société.

La raison pour laquelle , je vais chez O’Self,  se résume en trois choses. Il s’agit de produits que je ne trouve pas ailleurs, un bon fromage régime 0% matière grasse et la viande hachée de poulet, qui est  de bonne qualité aussi.

Il y a quelques jours je suis allée là-bas pour acheter ces produits. J’arrive à la boucherie, il y avait deux dames qui avaient fini leurs courses et s’apprêtaient à partir et un Monsieur qui voulait acheter du foie.

J’étais la troisième, soudain je vois une autre dame prendre un ticket et s’adresser directement au boucher.  J’attire  gentiment l’attention de la dame sur le fait que c’était mon tour. J’étais là avant elle. Avant qu’elle ne puisse réagir le jeune boucher ‘rouquin’, me crie au visage « Non, elle est avant vous, elle est là depuis tout à l’heure ».

Sa réaction me laisse sans voix, je lui demande en arabe de s’occuper de son travail. Il m’ignore et continue à défendre sa cliente française avec un acharnement presque anormal.

La Dame, confortée par la réaction de l’employé y  ajoute son grain de sel et s’adresse à moi avec un air hautain, me signifiant qu’elle était là avant moi et qu’elle n’a quitté le comptoir, que pour compléter ses emplettes.

J’ai essayé de lui expliquer que lorsqu’on prend un numéro, on attend sagement son tour comme tout le monde.  Si par contre on préfère terminer ses emplettes, on risque de perdre son tour. Toujours avec son air suffisant, elle me toise du regard sans me faire  vraiment face et me ‘jette’ (je ne trouve pas de meilleur mot)  « c’est stupide », elle pousse l’impertinence jusqu’à me traiter moi-même de « stupide », « vous êtes stupide Madame » me dit-elle, devant l’employé qui continuait à la soutenir en me défiant du regard. Le ton monte, j’étais hors de moi, l’entendant m’insulter et voyant que le ‘rouquin’ continuait sur sa lancée. J’ai élevé la voix. Je ne pouvais tolérer d’être traitée de la sorte par une petite Française arrogante, et ‘masmouma’ et  par un employé zélé qui a le complexe du ‘Misieur et m’dame.

Un Monsieur venu s’approvisionner, cru nécessaire de s’interposer et calmer les choses. La française a pris son ‘morceau de viande’ et s’est dépêchée de partir.

Ce billet je l’ai rédigé dans le but de mettre en exergue ce complexe d’infériorité chez certains de nos compatriotes. Ce phénomène sévit toujours dans notre société,  une  honte contre laquelle nous  n’entreprenons rien. Nous la vivons comme une ‘étrangeté’ qui colle à notre société. On se contente d’en parler dans nos salons de temps à autre, mais on ne le dénonce jamais.

Le ‘nasrani’ et la ‘nasrania’ ont toujours raison chez nous…