Casablanca, mea culpa..

J’ai la nette impression que FB est devenu une sorte d’open-poubelle, où tout le monde jettent ses détritus revendicatifs, idéologiques, politiques, propagandistes. Tout le monde vide son sac dessus. FB est devenu comme l’eau qu’on boit et l’air qu’on respire, il est plus important que nous, que la famille, que la vie elle même…

Nous oublions les nôtres mais nous n’oublions jamais de consulter FB. C’est notre psychothérapeute, notre mur de lamentations, notre ‘homme à tout faire’. J’aurais juste souhaié qu’il devienne aussi un moyen de communication positif et une façon de trouver des solutions à nos multiples problèmes. Si au moins, tout le monde faisait son mea culpa, reconnaissait ses erreurs et proposait des remèdes. Mais purger, pour purger ne nous mène à rien et nous tournons en rond, car nous nous méfions les uns des autres et chacun croit , détenir la vérité absolue, la légitimité la priorité, la crédibilité, la sensibilité etc.. plus que l’autre. Nous balançons aussi bien nos convictions, nos opinions que nos malaises, nous tâtonnons, nous nous mesurons, nous nous évaluons et au fait nous ne faisons rien de concret, car le changement et le meilleur être,  se construisent à coup d’engagements réels et tangibles 

Moi même, j’ai lancé un appel au maire de Casablanca, à propos de l’état actuel de la ville. Je me suis laissée aller à ma passion pour ma ville natale. J’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et m’adresser directement à qui de droit. J’ai vite déchanté, car j’ai compris que l’institution à laquelle je m’adresse,  n’a strictement aucun pouvoir décisionnel. Si les choses ont dégénéré de la sorte c’est que d’aucun ont voulu que ça soit ainsi et le jour où d’aucun décideront que le show est terminé, la débandade finira et le rideau sera baissé sur ce spectacle hideux. Lorsque tout le monde se sera bien servi et bien sucré au détriment du paysage urbain, de la propreté et la sécurité de la ville et du citoyen, par delà toute éthique et toute engagement socio-économique. 

L’œil qu’on a fermé jusqu’à maintenant s’ouvrira et on commencera à ramasser dûment les ordures et libérer efficacement l’espace public, jusqu’à nouvel ordre !!!! 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

1 commentaire sur « Casablanca, mea culpa.. »

  1. C’est tellement bien décrit!
    Pour FB il y a encore de l’espoir! Certaines personnes l’utilisent pour partager du contenu positif. Et pour montrer que le monde n’est pas complètement perdu.
    Par contre pour l’état de notre belle ville nous n’avons aucun contrôle! Nous ne savons même plus à qui s’adresser! Eh! Oui je crois que la situation est voulue et choisie!
    Mais nous devons rester positifs et croire en des jours meilleurs.

Laisser un commentaire