Elle

Elle 

Elles s’assoit souvent devant son reflet et le contemple avec stupeur. Que de couleurs, ce reflet a pris durant la course du temps qui glisse inlassablement . En ayant Dieu dans son cœur, enfoui dans le tréfonds de son âme, elle se demande se qui serait advenu d’elle, si cet amour sublime n’avait pas existé. 

Les passages tracés comme des sillons profonds dans son esprit en déroute, auraient fait vaciller son courage. Or elle a lutté, sans relâche pour dissiper leur incidence. Les orages et les tempêtes qui ont traversé sa vie, remontent souvent à la surface, non pas pour ébranler sa foi, mais pour lui rappeler à quel point elle a résisté, elle s’est battue pour ne jamais perdre espoir. Elle n’a jamais voulu se regarder comme la dépouille de sa destinée, elle n’a jamais accepté l’idée d’être victime de quiconque ou de quoique soit. 

Elle avance encore au milieu du brouillard, parfois elle titube et souvent elle retrouve le chemin sans difficulté. Elle continue, sans perdre l’espoir de se retrouver un jour. Elle se dirige sans fléchir vers ce que Dieu lui a écrit dans le livre de sa vie. Elle prie, la tête levée vers le ciel et se prosterne souvent devant sa puissance, dans l’espoir qu’il entende sa voix qui murmure dans le silence. 

Que de portes se sont fermées devant son désir de grandir par rapport à sa fatalité et que de portes se sont ouvertes par la grâce de Dieu. Que d’aléas ont ébranlé même la providence, à coup d’épreuves et de heurts incessants. 

Elle n’a jamais imaginé sa vie, telle qu’elle l’endure. Elle se croit capable de l’affronter et la souffrir. Elle regarde devant elle évitant de se retourner, pour oublier le passé injuste, qui n’a jamais purgé sa peine. Un passé embrouillé, qu’elle n’a pas cherché, mais qui s’est faufilé dans sa vie en lui ôtant le goût de la paix et du vivre.

La nature seule, lui tend ses bras doux, pour enclaver sa tristesse et son chagrin. Elle lui sourit tout le temps d’hiver que de printemps, décharnée ou en bourgeons. Elle est constamment près d’elle luxuriante lui offrant sa beauté, son parfum, son éclat et sa splendeur. Sa magie l’auréole de son lustre harmonieux. C’est près d’elle qu’elle retrouve son âme, c’est dans sa proximité qu’elle respire d’aise et tend ses bras vers le sublime qui enchante sa vie et maintient sa gloire ..

Elle a besoin d’espace pour s’épanouir, elle a besoin de liberté pour agir, elle a besoin de sérénité pour vieillir ..

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

Laisser un commentaire