Duplicité

par Fati's Blog

Duplicate 

 

D’aucuns  se donnent  des droits qu’ils refusent  à d’autres, ils se croient supérieurs. Ils pensent que leurs droits sont inaliénables et ceux des autres sont insignifiants. D’où vient cette arrogance de certaines races, par rapport à d’autres et ce sentiment de supériorité, que manifestent certains à l’encontre des autres ?

La terre est l’espace réservé à l’homme en général. Les querelles politiques, les idéologies, les religions l’ont divisé en plusieurs territoires, selon la puissance et la force et toujours au détriment les uns des autres.  
Les plus forts constituent des fronts et divisent encore plus les plus faibles. Le cas de notre pays est flagrant, il est entouré d’ennemis de toute part. Ses ennemis veulent l’affaiblir et l’assujettir. Leur haine viscérale remonte à la surface, chaque fois que le Maroc leur prouve qu’il est au-dessus de leur petite manigance et leur complot incessant. 
Il n’y a qu’à voir leur rage à travers les insultes, qu’ils profèrent sans vergogne, contre notre pays. Leurs médias, qui trompent dans l’amateurisme et le chauvinisme, sortent l’artillerie lourde, pour attaquer le Maroc. 
Dans le cas de l’Espagne, cette dernière crie au secours, le loup est dans la bergerie. Elle appelle à l’aide cette Europe à plusieurs vitesses, dont l’union ne tient plus qu’à un fils. L’Europe qui ne cesse de nous soûler avec ses propos sur les droits de l’homme, de la démocratie et de la liberté d’expression, du haut de sa suffisance ancestrale.

Cette Europe qui se prétend au-dessus de tout soupçon,  qui critique tout le monde et qui pratique la politique de deux poids deux mesures, une Europe dépassée, elle est affaiblie militairement et politiquement, voir même économiquement à cause de la pandémie et qui accoure pour soutenir un de ses membres qui a prouvé son irrespect des séparations des pouvoirs et des droits de l’homme, un membre qui compromet encore plus cette union toujours plus fragile, par ses agissements immature et douteux.

L’Espagne appelle l’Europe à la rescousse, piétine le drapeau marocain, fait pression sur son système judiciaire et le décrédibilise. Une Espagne gouvernée par des amateurs, qui parlent de relations stratégiques avec le Maroc et qui va fomenter un complot contre lui et s’allie  avec ses pires ennemis. Pensant que le Maroc tolérera et rampera devant sa puissance illusoire  et son attitude délétère. 
Le Maroc a testé sa relation avec l’Espagne et a enfin compris que cette relation est précaire. Il sait plus que jamais qu’il est seul et l’assume. Il se tient droit sur sa position et sait que la haine de ses voisins vient du fait, qu’il est sur la bonne voie, qu’il avance, qu’il se développe, qu’il évolue et c’est ça qui lui vaut le courroux de ses voisins du nord, comme de l’Est. 

Quand l’Europe sans vergogne, parle de frontières européennes en Afrique du Nord, il faudrait s’attendre à tout. L’Europe ne semble pas réaliser l’énormité de cette déclaration. Si les frontières d’un continent s’allongent pour englober des territoires dans un autre continent, alors il faut s’attendre à tout. L’association ‘avancée’ du Maroc avec l’Europe n’est qu’une autre façon de mener le Maroc en bateau, lui faire croire qu’il est considéré et respecté. Qu’il est réellement un partenaire à part entière et non pas un laquais, qui exécute les ordres du vieux continent.

Or le Maroc a compris maintenant que le partenariat n’est qu’un bluff, mesquin concocté par une Europe à l’esprit colonial, une Europe arrogante, altière et condescendante. Si partenariat il y a, il faut qu’il soit prouvé sur le terrain. Il doit être manifesté lorsque le besoin se fait sentir. Sinon cette association à sens unique devient une exploitation, un déni, une iniquité et une malveillance à laquelle il faudrait remédier promptement.  

La duplicité de l’Europe et sa politique de deux poids deux mesures ne laisse présager rien de positif. Le Maroc ne peut compter que sur lui-même et ses propres compétences, tant mieux d’ailleurs. L’amitié entre les états n’est qu’une chimère, il n’y a que les intérêts qui priment. 

L’Espagne profite de la bonne foi marocaine, tout en complotant dans le secret le plus absolu avec ses ennemis. Cette Espagne qui veut le beurre et l’argent du beurre devrait recevoir une bonne leçon de la part du Maroc. Une leçon sur les vraies relations stratégiques et l’engagement politique et moral.

Si l’Espagne dénigre ses relations avec notre pays en fomentant une atteinte occulte à ses intérêts les plus nobles. Cette Espagne-là devrait comprendre que le Maroc a pris note de sa duplicité et sa déloyauté et compte lui répondre à la mesure de sa scélératesse, son hypocrisie  et sa suffisance