circulation intense

Circulation automobile et image de marque de Casablanca

Circulation automobile et image de marque de Casablanca

Je dédie la médaille du Mérite à nous, Casablancais, pour notre courage à affronter les risques tous les mètres que nous avançons, à pied ou sur des roues.

Les non Casaouis nous admirent. Un ami de Rabat: «j’ai peur de conduire à Casa. Bravo à toi». Je gonfle ma poitrine de fierté, mon ego se réjouit, et…la chute: j’ai honte pour ma ville et pour les Bidaouis. La capitale économique du royaume! Hchouuma (honteux)! 

Je ne comprends pas pourquoi trop de Bidaouis chaleureux, serviables deviennent agressifs et égoïstes au volant. «Casa est stressante», dit-on. Casa ou ses conducteurs ?

Vous quittez votre domicile le matin tout frais. Au coin de la rue, vous stressez à cause de chauffards. «Caaaalme, protège ta bonne humeur». Vos nerfs explosent. Une déferlante de contrariétés, d’agressions, d’incivilités. Le profil des chauffards? Tous confondus!

Les taxis méritent la palme d’or: arrêt brutal au milieu des rues, queues de poisson, sens inverse. Ils vous agressent avec les klaxons si vous respectez la limitation de vitesse… Si vous protestez: «moi je cours pour razqui » (mon gagne-pain), suivi de formules pas courtoises dont je vous fais grâce.

Un ami de Rabat: «je circule en taxi à Casa. Terrorisé, je m’agrippe au fauteuil, freine avec les pieds à chaque slalom effectué par le chauffeur, chaque feu brûlé».

Les autobus boudent l’espace qui leur est réservé et s’arrêtent au milieu du boulevard, doublent dans tous les sens, roulent alors que les passagers montent ou descendent.

Les automobilistes? Outre l’indiscipline, aucun penchant pour l’intérêt général: dans les embouteillages, ils avancent jusqu’à bloquer la circulation.

source le 360.ma 

lien :https://m.le360.ma/blog/etre-serieuse-sans-se-prendre-au-serieux/circulation-automobile-et-image-de-marque-de-casablanca-2346

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire