Elections 2015, suite

imageJ’ai veillé jusqu’à 02 h du matin pour connaître le verdict final des élections régionales du 4 septembre 2015. J’ai appris qu’enfin le Maroc sort des sentiers battus et emprunte dorénavant les vrais voies du progrès.

Toutes les têtes pourries sont tombées et c’est ce qui m’importe. Il faut un renouveau, un sang frais, des âmes vivaces et nobles pour contribuer à l’essor de notre pays. Il y a des gens, qu’on a assez vus. On connaît leur manière de pratiquer la gestion locale, on connaît le degré de dévouement à leurs régions. C’est loin de nous satisfaire.  Ces élections sont venues sanctionner tous les opportunistes, ceux qui pratiquent le clientélisme et que se servent au lieu de servir leurs régions.

Les préjugés font rage, juste par ce qu’un des partis triomphants dans ces élections a une orientation islamique, la panique s’est emparée de certains concitoyens. Je leur dis vous avez tort d’avoir peur d’une prétendue ‘idéologie religieuse’, vous avez tort de penser que ces gens vont restreindre vos libertés et votre standing de snobinards et salonnards.

Vous n’êtes qu’une petite poignée dans un pays qui compte des millions, votre voix a moins d’importance que celle d’une majorité assoiffée de justice et d’équité.

Nous sommes une monarchie constitutionnelle et nous le resterons, notre Monarque est le seul commandeur des croyants et les affaires religieuses sont de son ressort, donc il n’y a pas péril en la demeure!!!! Nous avions juste besoin de la bonne personne à la bonne place dans la gestion quotidienne de nos villes et de toutes nos régions.

Cessez  cet aveuglement et cet égocentrisme qui frise le paranoïa, vous n’êtes qu’une petite minorité insignifiante, qui doit se plier au choix de la majorité, comme c’est le cas dans toutes les démocraties dignes de ce nom.

l’habit ne fait pas le moine, la barbe n’est pas un critère, ce qui compte avant tout c’est l’intégrité de l’âme, l’amour inconditionnel du pays et le dévouement sans limite à ses intérêts suprêmes, et si ces nouveaux élus en possèdent quelques milligrammes,  je dirais tant mieux!

Sinon ils seront changés, une fois qu’ils auront fait leur temps, mais donnons leur une chance au moins.

Je ne suis ni une femme voilée, ni une sympathisante d’une quelconque politique. Je suis tout simplement une citoyenne marocaine, qui veut voir son pays décoller. S’arracher aux griffes de ceux qui ne veulent qu’en tirer des profits, ceux qui pratiquent  la gabegie et le gaspillage des deniers publics. Je voudrais voir des gestionnaires locaux dignes de ma confiance et de celle de tous les  citoyens. Des élus consciencieux  qui placent l’intérêt de leurs régions au dessus de tout petit calcul personnel, qui ont le sens de l’éthique et de la morale et qui craignent Dieu…

Je voudrais voir d’honnêtes gens en charge de notre quotidien dans les régions et les villes. Je n’ai certes pas de certitude, mais donnons leur la chance de faire leurs preuves.

Basta! pour tous ceux qui veulent continuer à mener une vie de passe-droit,  de corruption caractérisée. Qu’ils déchantent, car ces temps sont révolus. Ils ont perdu de leur superbe et se diluent doucement mais sûrement,  dans la gestion citoyenne. Une gestion qui traite tous les citoyens marocains de la même manière, qui ne dépouille pas nos villes, qui ne concluent pas des marchés foireux en matière d’équipements et d’infrastructure. Des élus qui pensent  que leur ‘job’ est avant tout servir les intérêts du citoyen, et non l’assujettir à ses propres besoins.

Alors je dis bien aux gens condescendants, méprisants, suffisants  imbus de leur personne et qui tremblent de peur de perdre leurs privilèges  et leur confort personnels. Je leur dis que le jour de la transparence et de l’égalité des chances est arrivé et il faut sauter dans le train, pour ne pas être abandonnés sur les quais de la stagnation de l’immobilisme et de l’inertie.

l’homme intelligent est celui qui a une capacité à s’adapter, une capacité à suivre la tendance réformatrice, à aller dans le sens du changement. Les préjugés ne mènent nulle part, ils sont même toxiques et engendrent l’anarchie, le désordre et le chaos …

.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

5 commentaires sur « Elections 2015, suite »

  1. Je ne sais pas si tu reçois habituellement mes réactions a tes articles dont la pertinence est évidente et qui dénotent de ton engagement sans faille ma chère Fatimzohra Cette fois ci vraiment Bravo 👏👏👏👍👍👍 J ai adoré ce que tu as écrit. Ce que je souhaite c est que ce tournant dans la politique locale du pays soit suivi d effet et que les coalitions soient heureuses!

    Envoyé de mon iPhone

    >

    1. Merci bien chère Khadija, tes commentaires et tes appréciations sont importants pour moi et me donnent du courage pour aller de l’avant.
      Je reçois tout ce que tu m’envoies

  2. Madame,je vous signale que dans mon pays on est encore loin de dire que nous sommes des gens honnêtes.Lors de ces élections du 04/09/2015,il y a encore pire que les autres passées sous silence. A partir du 14 heures, les « baltajas » des anciens élus se sont mis a sillonner les rues des villes(à titre d’exemple la ville de Taourirt)pour corrompre ceux qui ne sont pas encore partis aux urnes. Même devant les bureaux de vote ils ne cessent de souhaiter la faveur des retardataires.
    Pour le moment,on n’est pas encore mûre pour la démocratie.Les citoyens sont encore dans le noir. Malgré ce qui a été dit, l’argent était le maître incontestable de ces élections. Jusqu’à la dernière minute,on a distribué l’argent sale.
    Pourquoi cet acharnement pour tuer la démocratie au Maroc?
    Car le lobby est encore forte et bien organisé dans notre pays.Et personne ne peut le combattre.
    Pour moi ces élections ne sont qu’un souffle dans le ciel de Mon pays.
    sans rancune

    1. Je suis d’accord avec vous et je suis aussi consciente de ce que vous dite. Même si je ne l’ai pas vécu de les choses réellement comme vous, je le sais.
      Mais au moins nous avons assisté pour une foi à la non interférence et ingérence des autorités et c’est déjà pas mal. Nous ne sommes pas encore un pays démocratique, mais nous essayons et nous essayerons jusqu’au bout. Les malfrats, les ripoux, les corrompus son nombreux et sont bien ancrés dans notre société. Que ça soit à Taourirt ou à Casablanca. Mais malgré ça je pense que nous devrions croire en le changement imminent et nous devons encourager toutes les bonnes volontés.
      Je vous remercie pour votre commentaire très pertinent et j’espère vous retrouver dans d’autres blog que je publie.
      Merci encore

Laisser un commentaire