À mon âge je me pose souvent la question:

lâcher prise, ou continuer à espérer que quelque chose de sensationnel se produise ? Se laisser aller sans réfléchir, ou obéir à cette envie pressante de croire à un lendemain meilleur. Nous sommes nés pour espérer, car sans espoir l’être humain finit par dépérir et mourir. Or la mort est l’ultime fin et elle est indéniable, le seul hic c’est que personne ne sait quand est ce qu’elle frappe. On ne sait qu’une  chose c’est qu’elle va s’abattre sur nous un jour. Mais, contre toute attente on ignore le moment qu’elle choisira. Dieu nous a privés de ce pouvoir,  pour nous permettre de vivre et de toujours espérer. 
On sait aussi que la mort n’est pas juste une question d’âge et de santé. La mort c’est-à-dire la fin d’une vie est écrite, sur notre front depuis  le jour de notre naissance. Elle  donne  quelques heures, quelques jours, quelques mois où quelques années pour se manifester. Donc nous sommes tous conscients que la vie est suivie de la mort, nous n’y pensons pas bcp dans notre jeunesse, mais arrivés à un certain âge nous pressentons son arrivée imminente.  
On s’y prépare, mais sans oublier de vivre ce qui nous reste, sans oublier d’espérer, car comme dit le dicton ‘tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir ‘.
Nous espérons et l’espérance nous fait vivre, elle nous berce et nous donne des ailes et on n’oublie que la fin approche. C’est ainsi que Dieu nous a créés et nous a ôté certains pouvoirs, comme celui de connaître notre fin.    
Le silence nous aide à penser plus fort à creuser dans nos profondeurs, pour connaître ses priorités. Ce qu’il faut saisir avant que ça soit trop tard.

Le silence est bénéfique dans la vie.  Il nous aide à nous retrouver et à sentir notre propre présence. Il  est différent de celui de la mort qu’on ne connaît pas encore. Ce silence ultime nous est  inconnu et nous préférons ignorer son impact, car personne n’est parti vers l’au-delà, et est revenu nous en parler.
Le silence dans la vie nous aide à méditer sur l’existence à essayer de comprendre le pourquoi de la vie. Le silence nous sauve du brouhaha, du bruit et du vacarme qui créent un tumulte nocif dans nos têtes et nos cœurs. 
Le silence est nécessaire pour se pencher sur le vrai sens de la vie sur cette terre, même si la plupart des gens préfèrent le bruit dans ses diverses manifestations. 
Moi j’aime le silence, car il me rassure et me permet d’écouter des voix profondes, des sons mélodieux que seule notre âme choisit d’entendre. Nous croyons tout entendre à travers le sens de l’ouïe, ce n’est guère vrai. Notre ouïe est limité et ne nous sommes pas en mesure d’entendre le silence on le voit dans le ciel constellé, qui nous recouvre et dont nous ignorons les profondeurs. Nous sommes un petit atome invisible et nous croyons détenir la vérité. 

Donnons au silence une place de choix dans notre vie et laissons le remuer nos profondeurs avec douceur. Prenons conscience des joies et des extases inaudibles, qui émanent de notre propre être. Soyons conscients que tout ce qui est bon pour nous, est enfoui au fond de nous et ne vient pas du bruyant extérieur. Le silence lui donne la chance de se manifester et d’éclater  et de nous submerger de bonheur …

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Articles Similaires

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :