Au Moyen-Orient, de nouvelles alliances dessinent un équilibre fragile

Au Moyen-Orient, de nouvelles alliances dessinent un équilibre fragile

Désengagement américain, montée en puissance de la Turquie face à l’Iran, normalisation des relations avec Israël… Quels sont désormais les équilibres qui régissent le Moyen-Orient ? La réponse en carte.

Lentement mais sûrement, les États-Unis se désengagent au Moyen-Orient. Un retrait qui met la région en ébullition, mais la pousse aussi à de nouvelles alliances et – peut-être – à plus de réalisme. Brisant les tabous, des pays arabes n’hésitent plus à pactiser officiellement avec Israël. La Turquie, elle, se prend à rêver de ressusciter l’Empire ottoman et de redevenir le maître du monde sunnite. Elle s’affirme de fait comme le grand opposant à l’Iran. Téhéran, de son côté, tient un discours martial, espérant ainsi arracher toutes les concessions au nouveau président américain Joe Biden, peu enthousiaste à l’idée de se lancer dans une aventure militaire. Il laisse ainsi le champ libre à la Russie, mais celle-ci a-t-elle les moyens de devenir le nouveau gendarme du Moyen-Orient ?

Voi

 

ci, synthétisées sur une carte, les principales forces à l’oeuvre dans la région. 

Source: Courrier international

Lien:https://www.courrierinternational.com/grand-format/carte-au-moyen-orient-de-nouvelles-alliances-dessinent-un-equilibre-fragile 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire