L’inconduite des générations

par Fati's Blog

20130812-001814.jpg

Tous les jours les médias nous rapportent qu’un accident grave s’est produit sur nos routes. Nous sommes devenus insensibles, désabusés, ça ne nous touche plus. C’est comme, quand on parle de guerre en Syrie ou d’émeutes en Égypte etc..
L’être humain s’est habitué à la violence, à voir la violence à entendre parler quotidiennement de catastrophes humaines, sans réagir.
Comment expliquer cette attitude empreinte d’indifférence? Non les accidents de la route ne sont pas chose normale. Elles sont dues à notre négligence à notre éducation et notre mépris des lois et du code de la route.
Jusqu’à présent on utilise la manière douce avec le citoyen, mais ça ne semble pas le dissuader. Des mesures plus draconiennes seraient plus aptes à mettre fin à ce bain de sang sur nos routes.
Il m’arrive souvent de voir mes concitoyens regarder à droite à gauche, s’il n’y a pas de policier, alors ils foncent quand le feu est rouge. C’est inadmissible, c’est une sorte de crime prémédité. Les panneaux indiquant le stop eux, sont totalement ignorés.
Il m’est arrivé de voir un agent de la circulation arrêter un jeune homme perché dans sa grosse bagnole, en train de téléphoner tranquillement, tout en conduisant. Le policier lui demande de se garer, il s’exécute, lentement en barrant le chemin à toutes les autres voitures, mais le comble c’est qu’il continuait à parler dans son téléphone portable. Comme si toute la scène était, une sorte de mascarade.
Je ne comprends plus rien, c’est la corruption qui a fait de nous, ce que nous sommes aujourd’hui? Es ce le fait que tout ou presque est achetable et vendable chez nous, que les citoyens méprisent la loi? Ou bien parce qu’il y a toujours des gens, au dessus des lois, qui regardent l’agent de circulation comme une sorte de ‘rigolo’, qu’ils insultent souvent, malmènent, parfois même frappent, s’en est trop!!!
Un pays ou les lois et ses représentants sont méprisés, sont insultés, devient une véritable ruine, une faillite sociale où règne l’insécurité et le chaos.
Chez nous toute une générationa été sacrifiée. Nous avons été victime d’un enseignement de ‘Tekrak’ sans méthodologie. Nous avons vécu des années de répression et on nous a fait croire que nous n’avons pas de droits, que nous devons supplier, solliciter, magouiller, soudoyer pour les obtenir.
C’est cette génération la qui élève celle d’aujourd’hui, indépendamment de sa situation sociale ou financière. L’éducation et l’éthique ne se mesure pas à la situation d’une famille. il y a des familles pleines aux as et n’ont aucune éthique. Par contre il y a des foyers financièrement modestes, mais riche en valeurs sociales, culturelles et religieuses.
L’éducation ne se mesure guère à l’argent, on l’a ou on l’a pas. Elle n’est pas quantifiable, sa valeur est morale, elle obéit à une panoplie de règles de conduite et d’éthique.
Aujourd’hui cette morale commence à disparaître et le citoyen le sent chaque jour un peu plus. Le danger se situe dans le nombre. Quand on constate la disparition de nos valeurs ancestrales, quand les hors la loi deviennent en surnombre, il faut craindre le pire…
Les hors la loi ne sont pas seulement ceux qui enfreignent le code pénale, et qu’il faut mettre en prison, les hors la loi sont tous ceux qui estiment que la loi est là pour être bafouée, ceux qui ne pensent qu’à se frayer un passage. Qui pensent que tous les moyens sont bons et que la fin justifie les moyens. Ceux qui pensent que le code de la route est inutile, ceux qui croient que l’organisation et le respect des normes est futile. Ceux qui ne respectent pas les files d’attente, dans les banques, les aéroports etc.. Ceux qui se bousculent pour monter dans le bus, ceux qui donnent de l’argent pour obtenir un service. Tous les adeptes du clientélisme et du passe droit, ceux qui font’ هبل تربح’. Ceux qui s’achète une identité grâce à la religion, ceux qui croient que l’islam est une simple tenue qu’on met à l’occasion. Ceux qui ignorent, ou veulent ignorer que l’Islam est avant tout un comportement, une manière de vivre.
Ne cherchons pas à mettre tout sur le dos de nos gouvernants et de ceux qui assument notre sécurité, nous sommes aussi responsables, quand nous tolérons ces inconduites on en devient des complices.
Donnons l’exemple en nous améliorant et en aidant nos concitoyens à s’améliorer.
Créons nos propres écoles de bonne conduite, inculquons la morale, l’éthique autour de nous. Notre jeunesse a besoin de nous, aidons la à progresser au lieu de la l’abandonner a un sort incertain, nous en faisons de futurs délinquants, des hors la loi malgré eux.
J’insiste dans mes articles sur l’éducation et l’éthique, car c’est comme un signal d’alarme qu’il faudrait lancer à tous les niveaux.
Nous avons besoin de réapprendre à vivre en société, nous avons besoin de vraie valeurs, qui ne sont pas monnayables. Donnons l’exemple à notre jeunesse soutenons la dans sa lutte de survie, ne la laissons pas livrée à elle même et aux prédateurs qui la guettent et profitent de sa crédulité.
L’encadrement, le suivi, l’accompagnement sont nécessaires, pour ne pas rater le coche et se retrouver avec une prochaine génération encore pire que l’actuelle.