Ce formulaire utilise Akismet pour réduire le courrier indésirable. Découvrez comment vos données sont traitées.

    Les lions rugissent à nouveau !

     

    Le monde entier vie au rythme du rugissement des lions de l’Atlas. Ils sont là omniprésents et inventent et écrivent l’histoire du foot ball marocain, africain, arabe, musulman. Depuis le début de cette épique mondiale, l’hymne national retentit dans les stades, dans les cœurs et dans les esprits. L’hymne marocain a été traduit en anglais, en français, car tout le monde était curieux de comprendre ce qui fait vibrer ses foules exaltées sur les bancs des stades de Doha. Ces masses humaines habillées de rouge et de vert, hissant le drapeau du Maroc au firmament. Ces foules assoiffées de victoire et de bonheur, dans cette célébration footbalistique  universelle, qui crient et chantent l’espoir d’un peuple, d’une nation, d’un continent et d’une foi sublime d’un milliard et demi de musulmans, meurtris, défigurés pointés du doigt. 
    L’équipe  marocaine, l’équipe des lions de l’Atlas a ravivé la flamme de l’espoir perdu. Elle a allumé le feu de la revenge contre l’injustice, les blessures, la frustration et la stigmatisation. 
    Nos lions ont battu tout les records de l’endurance, du courage de la persévérance et de la perfection. On dit au monde que l’impossible n’est pas marocain, que quand on veut, aux fins fonds de ses entrailles, on gagne. Les lions sont restés stoïques et ont prouvé au monde entier que la victoire n’est pas réservée à une classe, à un pays à une culture et une religion. La victoire est un accomplissement qui s’arrache à coup de foi, de persistance, de ténacité et de bravoure. 
    Pas de repos pour les braves, jusqu’à ce qu’ils remportent la victoire finale. Nos champions se démènent, se battent avec leurs cœurs, leurs âmes et leurs jambes. Rien ne les arrête  et ne leur fait peur. Ils continuent, conscients de leur force et de leur pouvoir, leur puissance et leur efficacité. Ils courent, bravant les blessures, écoutant leur cœur et leur âme. Étouffant leur douleur dans l’exaltation de la réussite.

    Personne n’a cru possible que nos lions accomplissent cette performance, bcp attendaient qu’ils succombent au prochain match, mais nos lions continuent à se battre jusqu’au bout.

    Fière de mes frères, de cette génération combative et insatiable. Je les salue ainsi que leur meneur. Je les remercie d’avoir ré allumé  la flamme d’un bonheur disparu, mais tant convoité, par une nation musulmane stigmatisée et montrée du doigt comme source de trouble, une nation divisée, une nation de réfugiés de réprimés. Une nation blessée et humiliée par un occident arrogant, injuste et arbitraire. Un occident qui essaye par tous les moyens de faire de l’islam et des musulmans les ennemis  de l’univers. Un occident qui sème les clichés et les stéréotypes, prétendant détenir toute la vérité, toute la liberté et toute la  démocratie. Un occident dédaigneux, impudent, prétentieux et hautain, qui pense  que ses valeurs sont les meilleures et celui qui ne les considère pas comme tel, est arriéré, fanatique et dangereux. 
    La fête footbalistique 2022 se déroule dans un pays arabe et musulman, un pays petit par sa surface et grand par sa richesse culturelle, hospitalière et naturelle. 
    Le temps de cette fête universelle, laissez nous détruire les digues de l’ignorance et des préjugés. Cette occasion nous permettra à tous, marocains, arabes, africains, musulmans en général de reprendre l’élan et de faire le saut encore une fois, de croire en nous et de continuer cette épique historique. 
    Merci à nos lions indomptables et puissants, merci de nous faire rêver, merci de nous redonner confiance en nous mêmes et nos capacités, merci de nous sortir de cette léthargie et cette défaite, qu’on croyait éternelles. La défaite qui nous collait à la peau, car autour de nous tout le monde veut qu’on s’y enfonce et qu’on ne relève jamais la tête.

    Grâce à Dieu les lions continueront à rugir et notre nation continuera à grandir ! 

     

    Print Friendly, PDF & Email

    Articles Similaires

    1 commentaire

    Hammad Lazrek 12 décembre 2022 - 11h59

    Vive les lions d’atlas
    Vive le maroc

    Réponse

    Laissez un commentaire