Islam, mon amour!

imageD’aucun parle aujourd’hui de l’islam, lui attribuant tous les maux du monde. Alors que l’islam est arrivé en terre arabe, illuminant un monde obscur. Le prophète de l’islam était un homme de paix et de consensus.  Qui a pardonné leur cruauté à tous ceux qui ont comploté contre lui et qui lui voulait du mal. Un homme de principes et de grande éthique qui se privait de nourriture pour nourrir les pauvres, qui vivait dans la modération, la simplicité et la tempérance les plus absolues. Qui aimait l’être humain,  que Dieu a honoré et qui gouvernait avec justice et équité. Un messager humain qui répandait le message divin avec abnégation et dévouement.

L’islam est jugé aujourd’hui par les hommes, des hommes qui lui sont étrangers qui le rejettent sans le comprendre. Tout ce qui est inconnu est dangereux, une mentalité inculte, un esprit fermé, ‘corniaud’ qui refuse la différence.

Pourtant Dieu nous a créé différents, par la couleur, par la richesse, par le savoir et nous a dit, vous êtes tous semblables, seule votre piété peut vous différencier.

Ceux qui accusent le coran de tous les maux et qui ne veulent voir dans ses textes sacrés que la violence et le châtiment (flagellation, lapidation, etc..), car ces toujours les mêmes arguments qu’il présentent. Ceux la oublient ou omettent d’étudier la bible et le Talmud.

Les musulmans ne possèdent pas le monopole des médias de ce monde et ont du mal à transmettre leur culture et leur religion. Pour multiples raisons, la langue arabe en fait partie. Toute la tradition arabo-musulmane continue d’être une inconnue pour l’occident, sauf pour les grands spécialistes, orientalistes qui ont en fait un choix professionnel. L’Islam est devenu le scoop des médias occidentaux, qui ont tous pour mission de le dénigrer. Ces médias qui veulent nous faire croire qu’ils défendent la bonne cause et qui ne font qu’enfoncer de plus en plus de clous dans le corps meurtris des musulmans.

On dit que l’Occident est un havre de paix et le précurseur dans le domaine des droits de l’homme et de la démocratie, mais on ne précise jamais, qui est destiné à bénéficier de ces grandes doctrines. Une certaine catégorie de l’humanité, celle qui a fait du colonialisme politique et économique son cheval de bataille. Qui défend les principes qui lui sont propres et ne reconnaît aucun privilège au reste du monde, dont le monde musulman.

Nos richesses sont bonnes à exploiter, mais nos cultures et notre religion sont à bannir. La violence que pratique l’Occident sur les peuples démunis, la guerre qu’il mène contre l’Islam se retournera contre lui, car aucune injustice ne reste impunie. L’histoire nous a toujours appris que la roue tourne.

Je veux bien dire à ceux qui diabolisent  l’Islam et qui prétendent que notre livre sacré ne comprend que des violences, que l’islam est une religion agressive . Ceux-là devraient élargir leur horizon en consultant leurs propres livres, en cessant de propager leurs préjugés et leur connaissance médiocre de l’islam.

L’Islam est une lumière, et Dieu n’acceptera aucune autre religion que l’Islam qui est le couronnement et l’apothéose des autres fois.

Le Coran, notre livre sacré, a touché à tous les sujets sociaux.  C’est la lueur dans un sombre tunnel qui régnait à l’époque de La ‘Jahiliya’. Ou les hommes enterraient leurs filles vivantes,

Ceux qui n’ont jamais lu la bible ou qui n’ont jamais consulté les lois du Talmud juif. Ceux là devraient commencer par le commencement et étudier ces textes. Ils seront surpris de voir le degré de violence et de haine  dont ils regorgent, surtout le Talmud qui renie l’humanité à tous ceux qui ne sont pas juifs.

Aujourd’hui l’accès à l’enseignement et l’information est plus que facile. Il suffit de taper un mot sur Google et on est vite transporté vers différents chapitres du savoir universel.

Je ne peux prétendre avoir lu entièrement la bible ni le Talmud, mais au moins je me suis renseignée de manière plus profonde sur ces deux livres et je les ai comparées à nos lois musulmanes. J’ai lu des passages de la bible qui m’ont laissée perplexe.

Des extraits de la bible :
« Quand tu t’approcheras d’une ville pour l’attaquer, tu lui offriras la paix. Si elle accepte la paix et t’ouvres ses portes, tout le peuple qui s’y trouvera te sera tributaire et asservi. Si elle n’accepte pas la paix avec toi et qu’elle veut te faire la guerre, alors tu l’assiégeras. Et après que l’Éternel, ton Dieu, l’aura livrée entre tes mains, tu en feras passer tous les mâles au fil de l’épée. Mais tu prendras pour toi les femmes, les enfants, le bétail, tout ce qui sera dans la ville, tout son butin, et tu mangeras les dépouilles de tes ennemis que l’Éternel, ton Dieu, t’aura livrés. C’est ainsi que tu agiras à l’égard de toutes les villes qui sont très éloignées de toi, et qui ne font point partie des villes de ces nations-ci. Mais dans les villes de ces peuples dont l’Éternel, ton Dieu, te donne le pays pour héritage, tu ne laisseras la vie à rien de ce qui respire » (Deutéronome 20:10–17).
Ce verset avait prédit la colonisation,,,,,,,une prophétie biblique parfaitement réalisée…….

« Maintenant, tuez tout mâle parmi les petits enfants, et tuez toute femme qui a connu un homme en couchant avec lui; mais laissez en vie pour vous toutes les filles qui n’ont point connu la couche d’un homme » (Nombres 31:17–18).

la violence révélée par ces deux extraits de la bible en dit long sur le christianisme. Je suis sûre que beaucoup de chrétiens ignorent cet aspect de leur livre saint et font le procès de l’islam.

Des extraits choquants du Talmud

le Talmud est le livre central du judaïsme moderne (c’est-à-dire celui qui s’est construit après la venue du Christ).
C’est probablement le livre le plus haineux et le plus raciste qui ait jamais été écrit dans l’histoire de l’humanité.
Tout y est permis à lencontre des goyim (« non-juifs », en hébreu, au singulier goy) qui sont abaissés au rang de bêtes.Le Christ y est insulté et son nom blasphémé des façons les plus ignobles et la très Sainte Vierge qualifiée de prostituée.
C’est la mentalité transmise par ce brûlot qui faisait dire il n’y a pas longtemps à Ovadia Yosef, grand rabbin d’Israël : « Les Goïm sont nés seulement pour nous servir. Sans cela, ils n’ont pas de place dans le monde. », ou à Jacques Attali que les juifs sont les seuls êtres humains.
Quand les sociétés chrétiennes découvrirent un jour avec effroi le contenu de ce livre (notamment grâce à des juifs convertis), au Moyen-Age, il fut interdit, brûlé (en particulier sous Saint Louis), etc.
Des versions expurgées furent alors éditées par les rabbins, pour le « grand public ». Ce sont encore celles quon peut trouver derrière des vitrines de magasins.
Voici un recueil de quelques sentences de la version originale :
Talmud, Ereget Rashi Erod.22 30 :

Un goy est comme un chien. Les Écritures nous apprennent qu’un chien mérite plus de respect qu’un goy.
Talmud, Iebhammoth 61a : Les juifs ont droit à être appelés “hommes”, pas les goyim.
Talmud, Iore Dea 377, 1 : Il faut remplacer les serviteurs goyim morts, comme les vaches, ou les ânes perdus. Il ne faut pas montrer de sympathie pour le juif qui les emploie.
Talmud, Jalkut Rubeni Gadol 12b: Les âmes des goyim proviennent d’esprits impurs qu’on nomme porcs.
Talmud, Kerithuth 6b p. 78 : Les juifs sont des humains, non les goyim, ce sont des animaux.
Talmud, Kethuboth 110b : Pour l’interprétation d’un psaume un rabbin dit : ” le psalmiste compare les goyim à des bêtes impures “.
Talmud, Orach Chaiim 225, 10 : Les goyim et les animaux sont utilisés de manière équivalente dans une comparaison.
Talmud, Schene Luchoth Haberith p. 250b : Bien qu’un goy ait la même apparence qu’un juif, il se comporte  envers les juifs de la même manière qu’un singe envers un homme.
Talmud, Tosaphot, Jebamoth 94b: Lorsque vous mangez en présence d’un goy c’est comme ci vous mangiez avec un chien.
Talmud, Yebamoth 98a : Tous les enfants des goyims sont des animaux. (Je comprends mieux là ministre Israëlienne de justice, qui traite les enfants palestiniens de serpents, qu’il faut éradiquer)

Talmud, Zohar II 64b : Les goyim sont idolâtres, ils sont comparés aux vaches et aux ânes.
Talmud, Orach Chaiim 57, 6a : Il ne faut pas avoir plus de compassion pour les goyim que pour les cochons, quand ils sont malades des intestins.
Talmud, Babha Bathra 54b : La propriété d’un goy appartient au premier juif qui la réclame.
Talmud, Babha Kama 113a : Les juifs peuvent mentir et se parjurer, si c’est pour tromper ou faire condamner un goy.
Talmud, Babha Kama 113b: Le nom de Dieu n’est pas profané quand le mensonge a été fait à un goy.
Talmud, Abhodah Zarah 54a: L’usure peut être pratiquée sur les goyim, ou sur les apostats.
Talmud, Iore Dea 157, 2 hagah: Si un juif a la possibilité de tromper un goy, il peut le faire.
Talmud – Babha Kama 113a: Les incroyants ne bénéficient pas de la loi et Dieu à mis leur argent à la disposition d’Israël.
Talmud, Schabbouth Hag. 6d: Les juifs peuvent jurer faussement en utilisant des phrases à double sens, ou tout autre subterfuge.
Talmud, Abhodah Zarah 4b: Vous pouvez tuer un goy avec vos propres mains.
Talmud, Abhodah Zarah 26b T. : Même le meilleur des goy devrait être abattu.
Talmud, Choschen Ham 425, 5 : Il est permis de tuer indirectement un goy, par exemple, si quelqu’un qui ne croit pas en la Torah tombe dans un puits dans lequel se trouve une échelle, il faut vite retirer l’échelle.
Talmud, Pesachim 49b : Il est permis de décapiter les goyim le jour de l’expiation des péchés, même si cela tombe également un jour de sabbat.
Rabbin Eliezer : Il est permis de trancher la tête dun idiot, un membre du peuple de la Terre (Pranaitis), cest-à-dire un animal charnel, un chrétien, le jour de l’expiation des péchés et même si ce jour tombe un jour de sabbat “. Ses disciples répondirent : ” Rabbi ! Vous devriez plutôt dire “de sacrifier” un goy. ” Mais il répliqua : ” en aucune façon ! Car lors d’un sacrifice, il est nécessaire de faire une prière pour demander à Dieu de l’agréer, alors qu’il n’est pas nécessaire de prier quand tu décapites quelqu’un.”
Talmud, Sanhedrin 57a: si un juif tue un goy, il ne sera pas condamné à mort. Ce qu’un juif vole d’un goy, il peut le garder.
Talmud, Sanhedrin 58b : Si un goy frappe un juif, il faut le tuer, car c’est comme frapper Dieu.
Talmud, Sanhedrin 59a : Les goyim qui chercheraient à découvrir les secrets de la Loi d’Israël commettent un crime qui réclame la peine de mort.

Talmud, Sepher Ou Israël 177b : Si un juif tue un goy, ce n’est pas un péché.
Talmud, Zohar I, 25a : Les goyim doivent être exterminés, car ce sont des idolâtres.

Talmud, Shabbath 116a (p. 569): Les juifs doivent détruire les livres des goyim (Nouveau Testament).
Talmud, Zohar I, 25b: Ceux qui font du bien à un goy, ne se relèveront pas des morts.
Talmud, Zohar I, 28b: Les goyim sont les enfants du serpent de la Genèse.
Talmud, Zohar I, 219b: Les princes goyim sont des idolâtres, ils doivent mourir.

1– “Il est autorisé d’avoir des rapports sexuels avec une fille de trois ans et un jour », Sanhedrin 55b

2– « Jésus était un bâtard né dans l’adultère », Yebamoth 49b

3– « Il est permis de divorcer avec votre femme si vous voyez une plus jolie fille-vierge et attirante, même si elle n’est âgée que de 3 ans », Gittin 91a

4– « Jésus a été envoyé en enfer, où il est puni en étant bouilli dans des excréments”, Gittin 56b

5– « Marie était une prostituée », Sanhedrin 106a

6– « Les disciples de Jésus méritent d’être tués », Sanhedrin 43a

7– « Même le meilleur des Goyim (non-juif) devrait être abattu », Abhodah Zarah 26b T

Qui parle des lois du Talmud? Personne, car personne ne les connaît vraiment à part les juifs. Mais par excès d’honnêteté , j’ajouterai que tous les juifs ne suivent pas ces lois sataniques, choquantes. Les juifs orthodoxes se réfèrent encore à la Thora et rejette le texte haineux du Talmud écrit par des hommes.

Extrait du Coran:

« Dieu veut vous expliquer les choses et vous guider à travers les exemples de ceux qui vécurent avant vous; et Il souhaite accueillir votre repentir.  Dieu est omniscient et Sage.  Il souhaite accueillir votre repentir, alors que ceux qui suivent leurs vaines passions cherchent à vous égarer totalement.  Dieu veut alléger vos obligations, car l’homme a été créé faible. » (Coran 4:26-28)

A tous les chrétiens je dis, l’islam chérit Jésus, à tous les juifs je dis l’islam chérit Moïse. Il chérit tous les messagers de Dieu sans exception aucune.

Ceux qui prétendent détenir la vérité à propos de l’islam et des religions en général, sans dans l’erreur la plus totale. Il sont victimes d’une propagande orchestrée par les ennemis de notre religion, qui cherchent à diviser pour régner. À Semer la discorde, l’amalgame et la confusion, pour abrutir encore plus les esprits faibles. Les médias sont le premier instrument d’abrutissement , suivi par le complot universel. Ceux qui s’exposent et qui tuent les gens innocents au nom de l’islam, sont des groupes de frustrés et de manipulés qui ne connaissent de leur religion que les châtiments et qui passent outre la miséricorde et la grâce de Dieu. Leur esprit vengeur ne vient pas de l’islam, mais de l’injustice d’un monde de deux poids deux mesures. Un monde ou les droits ne sont reconnus qu’à une certaine catégorie au détriment de l’autre. Ces tueurs ne sont pas de Dieu, ils ont été créés par ceux qui veulent nous enfoncer encore plus dans les profondeurs de l’ignorance, de la violence et de la peur, pour assoir leur pouvoir malsain.

Qui a vu les enfants birmans?  Les musulmans d’entre eux qui sont massacrés, brûlés, noyés par des prêtres bouddhistes qui veulent effacer la trace de l’islam dans cette communauté. Pourtant aucun média occidental n’en parle.

Nous vivons dans un monde ou l’on attise la violence, ou l’être humain est réduit intentionnellement à ses instincts les plus féroces. Ou on sème la division raciale, confessionnelle pour arriver à des objectifs maléfiques.

L’homme est un loup pour l’homme depuis la nuit des temps et ce n’est pas sa religion qui est responsable de ça. C’est le pourvoir de l’argent employé afin de stigmatiser une communauté et la montrer du doigt.

Diviser  pour mieux régner, est la devise de notre monde.

Cela montre le degré d’ignorance qui sévit encore sur notre planète terre. Même au temps des télécommunications, des satellites et de l’Internet, les peuples ne se connaissent pas et portent des jugements les uns sur les autres.

Faire connaître les cultures universelles promouvoir les connaissances, réaliser le rapprochement entre les peuples, partager les savoirs n’est pas une dès priorités de ceux qui gouvernent le monde. Cet ordre mondial, qui impose sa vision,  grâce au matraquage quotidien des médias et aux armes les plus sophistiquées. C’est cette vision belliqueuse qui prime. Car comme dit le proverbe ‘Qui sème le vent ne peut récolter que la tempête’.

La seule chose qui peut sauver notre monde c’est qu’on investisse plus dans la tolérance, dans l’amour et dans la paix, au sein de nos sociétés. C’est résister aux visées  complotistes terrestres qui cherchent à ancrer dans les esprits,  la discorde, l’amalgame, l’injustice, la peur et le rejet de l’autre.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

Laisser un commentaire