Casablanca, Cas’art

L’être humain à plus de mal à décrire la beauté qu’à décrire la laideur. Je ne sais d’ailleurs pourquoi, est-ce parce qu’on est plus habitué à la laideur? Que celle-ci devient normale? Ou parce que la beauté est une chose rare,qu’on peine à trouver? Et lorsqu’on la trouve, les mots nous manquent, pour la dépeindre fidèlement.  À vrai dire, beauté et  laideur sont  des réalités  relatives, sauf pour ce qui crève, vraiment les yeux et même ça…

Cela me ramène aux remous suscités  par  la rénovation de la place Mohammed V, ils continuent d’ailleurs à occuper la scène médiatique  de notre grande ville. Étant une fervente amatrice du patrimoine art déco de Casablanca, je suis contre la destruction de cette belle architecture.  Surtout pour la remplacer par des immeubles ‘incolores inodores’ n’obéissant à aucune règle, harmonieuse et structurée. Cependant quand la rénovation apporte un plus, embellie le paysage urbain dote la métropole d’un opéra digne des grandes capitales internationales.  Comme cerise sur le gâteau, débarrasse la place de certaines pratiques honteuses et polluantes, dès lors  je ne peux être que pour le changement et la restauration de la Place Mohammed V. Le seul bémol, c’est le déplacement de la fontaine, mais on ne fait jamais d’omelette sans casser d’523181_10151123694876590_1467602828_n.

La culture est bénéfique pour les peuples, elle forge leur identité et réveille leur conscience,  renforce leur appartenance à leur environnement, tout en ouvrant leur esprit à d’autres. Dire qu’on n’a pas besoin d’un théâtre à Casablanca est à mes yeux une sorte de blasphème, c’est faire preuve d’une étroitesse d’esprit dangereuse.

Ce  projet  rehaussera, sans nul doute l’image de Casablanca, tout son centre-ville renaîtra de ses cendres.

C’est aussi notre devoir d’ apporter une contribution plus positive à la préservation de notre patrimoine architectural, à notre ville en général.  Critiquer est nécessaire pour avancer dans la vie, mais critiquer juste pour le plaisir, ou par opportunisme, est inutile, voire même immoral.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

Laisser un commentaire