Casablanca: La belle leçon de bénévolat de trois jeunes femmes

Casablanca: La belle leçon de bénévolat de trois jeunes femmes

Casablanca – Si la pandémie du nouveau coronavirus a un quelconque aspect positif, c’est notamment le fait de réveiller la fibre de solidarité, libérer les actions de bénévolat et d’ouvrir les yeux sur les véritables besoins des couches sociales les plus vulnérables.

L’élan solidaire engageant personnes morales et physiques a constitué un mécanisme opérationnel et globalement efficient pour atténuer les circonstances difficiles imposées à de larges pans de la société, dont les enfants doublement pénalisés par la détérioration de la situation financière des familles et les difficultés d’apprentissage.

Dans ce contexte précis, on peut citer l’exemple de la campagne de solidarité “Madrasstna Fdarna” lancée à Casablanca par trois jeunes femmes bénévoles pour la collecte de fonds destinés à l’achat de tablettes numériques et recharges au profit d’élèves issus de familles pauvres.

Opération de distribution d’aides alimentaires au profit de 50.000 familles nécessiteuses, initiée par des acteurs de la société civile, dans le cadre de l’élan de solidarité nationale visant à enrayer la propagation de la pandémie du Covid-19.08042020 Béni Mellal

Touchées par la problématique relative à l’enseignement à distance, Imane Aoun, Zineb Chafchaouni Moussaoui et Kenza Rhili ont réfléchi au meilleur moyen de venir en aide aux familles qui n’ont pas les moyens de procurer à leurs enfants support numérique et connexion Internet pour suivre les cours en ligne.

C’est ainsi que ces trois professionnelles de l’audiovisuel et de la communication, âgées entre 25 et 29 ans, ont dessiné les grands contours de cette action, en tant qu’initiative créée par les jeunes, avec les jeunes et pour les jeunes. Et pour conférer davantage de visibilité à leur projet, elles se sont associées à “L’Heure Joyeuse”, une organisation jouissant d’une bonne réputation sur la place, pour porter ce projet et en assurer la viabilité.

Armées de patience et de persévérance, ces jeunes femmes, dont le dénominateur commun est le volontariat, ont pris leur courage en mains et frappé aux portes des “grands” pour venir en aide aux petits, de jeunes écoliers qui ne demandent qu’à poursuivre leurs cursus.

Source: Map Express

Lien:http://www.mapexpress.ma/actualite/opinions-et-debats/casablanca-belle-lecon-benevolat-trois-jeunes-femmes/

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire