Casablanca : 23 MDH pour la démolition de bâtiments vétustes

par Fati's Blog

A l’instar de plusieurs villes, la capitale économique du Royaume est à pied d’oeuvre pour éradiquer tout bâtiment qui présente un danger sur la santé des habitants ou des voisins. Une enveloppe de 23 MDH est allouée à un projet de démolition de ces maisons et immeubles dangereux.

Le Maroc continue à mettre en oeuvre sa stratégie qui consiste à éradiquer de la scène urbaine tout bâtiment insalubre ou qui présente un quelconque danger sur les citoyens. Après plusieurs maisons et immeubles détruits dans les dernières années à Casablanca, notamment dans les quartiers de Derb Moulay Chrif, de Sbata, ou encore de Sidi Moumen où le fameux bidonville Thomas a été démoli en juillet 2021, la Commune de la Métropole prévoit une enveloppe budgétaire de 23 MDH pour continuer sur le même chemin et faire de Casablanca une ville sans bâtiments à risque d’effondrement.

Un avenant de l’accord conclu avec la Société d’Habitation et d’Équipement de Casablanca qui se chargera de l’opération de démolition serait ratifié lors de la deuxième réunion de la session ordinaire de la Commune de Casablanca qui se tiendra vendredi prochain.

Selon cet avenant, un montant de 23 millions de dirhams sera transféré afin de commencer la mise en oeuvre du plan de démolition des bâtiments menacés d’effondrement. En vertu de cet accord, la Société d’Habitation et d’Équipement de Casablanca est dans l’obligation de procéder à la démolition des bâtiments à risque d’effondrement relevant de la compétence territoriale de la Commune de Casablanca, à l’exception des immeubles situés dans la zone du Projet Royal Mahaj, sur la base des résultats d’expériences et d’études menées par le laboratoire public d’essais et d’études (LPEE), et ce, après les avoir vidés des résidents, outre l’obtention des autorisations administratives nécessaires à cet effet.*

https://www.lopinion.ma/Casablanca-23-MDH-pour-la-demolition-de-batiments-vetustes_a24053.html

Print Friendly, PDF & Email

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :