Casablanca et la qualité des infrastructures

par Fati's Blog

J’ai visité Istanbul la perle du Bosphore,  il y a quelques années déjà. C’est une ville que j’ai beaucoup appréciée, pour les raisons suivantes. C’est une citée à la fois branchée et traditionnelle, européenne et orientale. Elle a accueilli le modernisme à bras ouvert, sans sacrifier son histoire et ses traditions. Son patrimoine conservé est honoré avec soin. J’ai été frappée par son infrastructure. Ma surprise était d’autant plus grande quand j’ai vu des ouvriers de construction à l’oeuvre. Leur professionnalisme et leur respect des normes et des finitions m’a interpellée . Ils s’exécutaient, sous la supervision d’inspecteurs, qui validaient leur ouvrage au fur et à mesure que le chantier avançait. Je vous raconte tout cela, juste pour revenir à Casablanca  et les différents travaux qui s’y accomplissent.

IMG_0046

Je suis constamment choquée de voir des chantiers mal finis et je peux vous citer tous ceux connus par la ville ces dernières années.Le chantier du tramway en dit long sur notre façon de bosser, ses plateformes sont encore mal agencées, mal fait , des trous et des fils proéminents trahissent le bâclage. Sur la  rue Abdelattif Benkaddour, il faut marcher et regarder, où on met les pieds, des trottoirs sans affinage ni tassage, l’emplacement des arbres (si arbres il y a) n’est pas aménagé ni enjolivé. Des bancs non terminés. Le provisoire s’installe et devient normal. Des câbles électriques, des tiges, des morceaux de béton éparpillés.   L’état  ‘gros œuvres’ s’installe et fait  désormais, partie intégrante du décor urbain.

Ce genre de situation révèle le degré de maturité et de responsabilité urbaine dans notre ville. Ce massacre est la preuve sine qua non du manque d’engagement des gestionnaires de Casablanca, et le peu de respect, qu’ils ont pour cette grande citée.

IMG_0053

Les travaux sont effectués par une main d’oeuvre incompétente et non supervisée. ¨Le souci du détail »et de la qualité fait défaut. Comment peut-on réceptionner des aménagements qui laissent tellement à désirer? Pourquoi la ville n’engage-t-elle pas des inspecteurs, et leurs confie  la  mission de contrôler et valider les travaux? Beaucoup de points d’interrogation, beaucoup de questions restées sans réponse et en attendant l’hécatombe et la gabegie continue, dans l’impunité totale.