Sauvez nous de la Lydec!

par Fati's Blog

Sauvez-nous de la Lydec!

Le 5 mars 2021

Lydec est un point noir à Casablanca, un passage obligé qui n’a aucune considération pour ses clients. L’objectif de ce délégataire privilégié est de faire le maximum de gain et profite de sa position d’unique prestataire des services d’électricité, d’eau et d’assainissement. Les services les plus essentiels dans la ville, dont ne peut se passer aucun citoyen. Les Casablancais sont sous l’emprise de cette entreprise qui les saigne à blanc.

C’est au détriment des intérêts des habitants de la métropole, ils doivent s’acquitter du montant facturé, quelle que soit sa proportion. ‘Payez, réclamez après!’, la devise des impôts est la même chez la Lydec.

Le citoyen est livré au bon vouloir de cette entreprise asociale, qui impose sa loi, même quand elle fait des erreurs monstrueuses. Leur service au guichet laisse à désirer, même le guichet de  réclamation qui est constamment sollicité par les citoyens désespérés, ne prend pas le temps d’étudier la réclamation. Il s’adresse au citoyen, de manière impérative et catégorique, qui n’admet pas de réplique. De plus il n’y a qu’un seul guichet consacré aux réclamations, alors que ces dernières sont très nombreuses. 

La Lydec une machine à sous qui dépouille le citoyen de toutes les  classes sociales. Même quand le bien est inhabité, Lydec trouve le moyen de facturer des sommes faramineuses et  laisse le client se débattre avec des réclamations qui n’aboutissent jamais. Lorsqu’on insiste et élève la voix et on exige de voir la hiérarchie. L’agent en avant vous dit, que  vous n’êtes pas dans votre secteur et que vous vous dépendez d’une agence dans un autre quartier et vous expédie illico presto, vers une autre une autre galère. Sans prendre en considération le fait que vous avez passé la matinée à faire la file à l’extérieur et à attendre votre tour à l’intérieur de leur établissement. 

Pour aller régler un problème à la Lydec il faut prendre un congé administratif car on ne sait jamais quand on va pouvoir terminer, sachant que le temps est précieux . Même pour traiter avec la Lydec, il faut connaître quelqu’un à l’intérieur. Autrement dit il faut être pistonné, sinon on risque de passer une éternité à faire comprendre à l’agent les tenants et aboutissants du problème, auquel on fait face. 

La Lydec vous propose son site web et vous suggère de vous y inscrire, pour payer les factures et pour plein d’autres opérations. Or s’inscrire dans leur site n’est  pas aisé, vous suivez toutes les étapes, pour arriver à la fin où l’on vous dit vous allez recevoir un lien de confirmation. Vous vérifiez dans votre boite mail, ce lien ne vient pas, il n’apparaît jamais. L’inscription à leur site est aussi incertaine que leur service en général. L’inscription ne se confirme jamais. Personnellement ça m’est arrivé deux fois et j’ai laissé tomber. 

La Lydec a bien emménagé ses agences, mais a oublié de proposer un site web efficace et un service de réclamation digne de ce nom. 

La raison à mon sens est simple, selon Lydec  les Casablancais ne sont pas assez calés pour utiliser le  site web et ne peuvent pas non plus se permettre une coupure d’électricité. Par contre ils sont capables d’ouvrir le lien, envoyé par sms et imprimer leur propre facture. C’est la nouvelle formule adoptée par la Lydec, qui décide sans prévenir les citoyens,  de ne plus envoyer de facture à la maison. 

La seule chose que la Lydec maitrise le mieux c’est la majoration des kilowatts . On est devant un phénomène despotique, absolu.  Le citoyen est livré à cette organisme vorace, qui se sucre, sans se soucier aucunement de la détresse des citoyens, qui font la file indienne devant ses locaux, pour payer ou pour réclamer leurs droits ..

Alors je fais appel à qui de droit,  pour sauver les Casablancais de l’hégémonie de cette entreprise non citoyenne, qui nous plume sans vergogne et aucun état d’âme ..