New York et les cigales

20130409-000417.jpg

USA. New York bientôt envahie par des cigales. Au secours ! Les environs de New York vont bientôt être le siège d’un phénomène digne d’un film d’horreur. L’événement, qui se produit tous les dix-sept ans, aura lieu d’ici le 27 mai prochain, dès que la température du sol atteindra 17 degrés, qu’il fera nuit et qu’il commencera à pleuvoir. De quoi s’agit-il ? Inutile de vous torturer avec une énigme impossible à trouver : des millions de larves de cigale de la taille d’une crevette vont surgir de terre en même temps pour se reproduire. Leur sortie durera environ deux mois, au cours desquels leur densité pourra atteindre 3 tonnes par hectare sur des milliers de kilomètres dans 13 États de l’est des États-Unis. Mais la couvée d’insectes attendue dans les environs de New York sera l’une des plus importantes jamais vues, car elle pourrait atteindre 1 milliard de cigales au mille carré (2,6 km2). « Cela va être spectaculaire », annonce Michael Raupp, un professeur d’entomologie à l’université du Maryland, qui, à l’instar de tous les entomologistes du pays, se réjouit d’assister à un phénomène qu’il ne pourra au mieux observer que quatre fois dans sa vie. Les habitants des environs de New York, eux, risquent fort de ne pas apprécier un phénomène, certes sans danger, mais susceptible de leur faire peur ou de les dégoûter. Car la vue de ces milliards d’insectes aux yeux rouges et aux ailes translucides a de quoi impressionner. Sans compter que les mâles sont particulièrement bruyants, puisque leur chant destiné à attirer les femelles, qui est produit par un organe phonatoire situé dans leur abdomen, peut atteindre jusqu’à 100 décibels, c’est-à-dire le bruit produit par une rame de métro ou une tondeuse à gazon. Ajoutez à cela qu’ils se mettent à chanter tous ensemble, dès que la température atteint 25 degrés, et vous comprendrez que le printemps s’annonce assourdissant dans la région. Puisqu’il y a de fortes chances pour que vos connaissances en matière de cigales se limitent à La Fontaine, un petit cours de rattrapage s’impose pour comprendre ce phénomène. Souvent associées aux pays méditerranéens et au folklore de la Provence, les cigales, qui sont des insectes de la famille des Cicadidae, dont le nom vient du grec kiccos (membrane) et de ado (chanter), existent donc aussi en Amérique. Mais il s’agit là-bas de cigales périodiques, qui restent sous terre à l’état de larve pendant 17 ans, alors que les cigales européennes y restent seulement 10 mois. Une différence de taille qui ne les empêche pas de traverser les mêmes cycles que toutes les cigales du monde. (Le point)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

3 commentaires sur « New York et les cigales »

  1. FATI Je plains les new yorkais Se farcir le bruit des cigales en juin- juil c’pas desagreable mais en Avril c’dur dur pr les oreilles et la vue…Je me remets vingt ans en arriere,les cigales etaient monnaie courante à AIX-EN PROVENCE?J’avais une chambre au RDCalors j’en connais un bout NY est une belle ville queque soit le bruit qu’on entend de sa fenetre….Vivement la prochaine visite ,séduite par le melting pot de cette ville je serais heureuse de la retrouver,qd? Je ne sais pas…..Je suppose que toi aussi tu n’es pas indifferente à cette vuille vu la proximité avec MONTREAL….. Je vais te souhaiter une bonne continuation et te dire à plus tard … LATIFA

    1. Effectivement j’adore cette ville mais je n’aime cette idée de cigale dans les rues. Ils ont en déjà a baver avec les rats et maintenant c les cigales. Merci Latifa pour tes commentaires, tu es une vraie amie.

      Envoyé de mon iPad

  2. Fati! As tu reçu mon mail de tt à l’heure,tu es la bienvenue… Bise latifa

    Le 9 avril 2013 09:15, benkirane Latifa benkirane Latifa a écrit :

    > FATI > Je plains les new yorkais > Se farcir le bruit des cigales en juin- juil c’pas desagreable mais en > Avril c’dur dur pr les oreilles et la vue…Je me remets vingt ans en > arriere,les cigales etaient monnaie courante à AIX-EN PROVENCE?J’avais une > chambre au RDCalors j’en connais un bout > NY est une belle ville queque soit le bruit qu’on entend de sa > fenetre….Vivement la prochaine visite ,séduite par le melting pot de > cette ville je serais heureuse de la retrouver,qd? Je ne sais pas…..Je > suppose que toi aussi tu n’es pas indifferente à cette vuille vu la > proximité avec MONTREAL….. > Je vais te souhaiter une bonne continuation et te dire à plus tard > … > LATIFA

Laisser un commentaire