Mon poème

Sur le chemin de la quête
Mon cœur s’affole et se serre
Ses battements s’accélèrent
La quête de quoi? Ça voix me demande
Mon cœur a-t-il une voix?
Certes me dit-il, elle est là..
Tu ne l’entends pas, pourtant elle est là
Elle s’étouffe et puis respire avec effroi
Elle est aiguë, elle est grave, elle est muette
Elle se tord de douleur, de crainte et d’émoi
Se frayer un chemin, une voie vers le conscient
Faible devient-elle à force de crier le moi
Un moi qui glisse doucement et se noie
Dans une houle obscure qui se déchaîne
Se brise et disparait dans le vide éternel

Fati ALAOUI

20140618-192113-69673834.jpg

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

Laisser un commentaire