Ce formulaire utilise Akismet pour réduire le courrier indésirable. Découvrez comment vos données sont traitées.

    l’Algérie, la tête contre les murs !!!!

    Comment décrire l’acharnement de l’Algérie contre le Maroc, contre tout ce qui représente le Maroc, contre tout ce qui provient du Maroc, contre l’existence même du Maroc ?

    Depuis des décennies, j’essaye de comprendre cette attitude à la fois maladive et incompréhensible. Parfois je me perds dans des spéculations et des explications qui ne tiennent pas la route, car cette haine caractérisée qu’éprouve le régime algérien et ses acolytes vis-à-vis du Maroc me laisse dans le brouillard et la consternation. J’ai beau vouloir expliquer ce comportement par des événements historiques. Je ne fais que constater que c’est le Maroc qui a toutes les bonnes raisons d’en vouloir à l’Algérie et pas le contraire.
    Cela ne peut être expliqué, que par une politique rigide d’un état, qui n’a pas d’histoire. Qui s’est trouvé le lendemain de son indépendance, dans le voisinage d’un pays millénaire. Un pays qui a une histoire qu’il enseigne à ses enfants. Un état, un pays qui n’a pas été colonisé par les Otomans, qui n’a pas été colonisé par la France et qu’il n’a été qu’un protectorat français pendant 40 ans et qui s’est débarrassé de cette situation incongrue en 1956. Alors que l’Algérie n’a jamais existé en tant qu’état, que son histoire ne commence qu’en 1962. 
    Toute cette situation aurait pu être maîtrisée, si ce nouvel état fraîchement indépendant n’eut pas eu affaire aux pires gouvernants de toute l’histoire des nations. 
    Ces gouvernants hypocrites, belliqueux et ingrats (Tel que Boukharouba) ont liquidé les vrais libérateurs de l’Algérie, les vrais membres de l’armée de libération de l’Algérie. Ces gouvernants sournois et haineux, qui sont tous d’origine marocaine, malheureusement (de la région d’Oujda) des antimonarchiques acharnés, ont pris le pouvoir en Algérie et ont pris des décisions anti-marocaines, avant d’entamer la construction de leur 
    L’histoire fut altérée et déformée, les générations endoctrinées et nourries d’une haine chronique pour le Maroc. Que tous les actes de bravoure, de soutien, de support et de fraternité des Marocains et de leur Roi envers l’Algérie et les Algériens à subit un formatage inouï et une falsification caractérisée. 
    C’est pour ça qu’il ne faut pas s’étonner du courroux de nos voisins de l’Est, aujourd’hui, ils ont été éduqués dans ce sens. 
    Je voudrais dans ce sillage relater l’histoire de l’ancienne RDA (La République démocratique d’Allemagne), dont j’ai visité le musée à Berlin. Cette Allemagne-là, qui n’existe plus fort heureusement, ressemble vraisemblablement à l’Algérie d’aujourd’hui.                           
                                                                         Gorbatchev & Honecker de l’ancienne RDA                     

    Gorbatchev & Honecker
    La RDA a subi le même endoctrinement, qu’on subit les Algériens. J’ai discuté avec des Allemands de l’Ouest, qui m’ont confirmé que cet endoctrinement  qui a duré 40 ans a laissé beaucoup de séquelles jusqu’à aujourd’hui. L’entente est loin d’être parfaite entre les Osises et les Vesises  (les gens de l’Est et ceux de l’Ouest). Il y a encore des gens de l’Est, en Allemagne qui ont encore la nostalgie de l’ancien régime communiste, d’ailleurs tous les extrémistes de l’Allemagne viennent de l’Est. 
    Ça m’a aidée à mieux comprendre cet extrémisme haineux du régime et de beaucoup d’Algériens endoctrinés, vis-à-vis du Maroc. Ce qui veut dire, qu’il ne faut pas se faire trop d’illusion et que seuls le temps, l’éducation, l’instruction et la refonte de l’histoire de l’Algérie, qui pourront dans le moyen et long terme remédier à cette situation absurde, malséante. Il faut aller au fond du problème, creuser dans le passé de ceux qui ont gouverné l’Algérie après l’indépendance et jusqu’à nos jours. C’est ce communisme hérité du temps de la guerre froide, du bloc soviétique et du mouvement du Nationalisme panarabe, qui est à l’origine de cette position implacable, inflexible et intolérante de l’état algérien. 
    La monarchie au Maroc a constitué et constitue toujours un malaise, un souci et un supplice pour l’état algérien, pourtant c’est cette même monarchie qui a aidé ce pays à recouvrer son indépendance. 
    Pour finir, je dirais que l’Algérie reste prisonnière d’un passé-présent biaisé, d’une histoire défigurée, contrefaite, altérée. Même ceux qui se disent dissidents et opposants du régime actuel de l’Algérie, sont victimes de cette histoire fabriquée et mutilée, ce qui explique leur position vis-à-vis de nous et de notre Sahara. La vendetta menée par Boukharouba et toute sa génération continue à sévir. La même idéologie communiste à la limite du fascisme politique ne connait aucune fin.  Jamais l’Algérie n’a été gouvernée par un civil, sauf avec Bouteflika, il était certes civil, mais toujours à la solde du pouvoir militaire. Il a maintenu comme tous les autres sans exception, la politique anti marocaine à nos jours. Cette dernière a atteint son paroxysme ces deux dernières années. Ces militaires dont le nombre continue à`se multiplier et leur haine du Maroc continue à s’accroitre, au point où ils sont prêts à toutes les mesquineries, tous les mensonges, tous les complots, pour maintenir le Maroc dans le bourbier de l’affaire du Sahara. L’essentiel c’est que le Maroc ne puisse jamais décoller, ne puisse pas redevenir une puissance, politique, économique et militaire dans la région, comme il a toujours été par le passé. 

    Ils ont compté, sans la volonté, la force, la hardiesse et le grand courage des Marocains et de leur Roi. 

    Un Maroc millénaire, un Maroc qui a toujours été gouverné par de grandes dynasties conquérantes et vaillantes..   

     

    .

      

     

    Print Friendly, PDF & Email

    Articles Similaires

    Laissez un commentaire