Casablanca, ma ville

Personnellement,  je ne sais ce que vous en pensez? Mais moi ‘j’ai mon voyage’ comme disent les Québécois.

J’en ai assez de voir nos feux rouges se transformer en fonds de commerce,  ça va de mal en pi et personne pour protéger le citoyen. Nous sommes harcelés par les vendeurs de mouchoirs à papier, à croire que nous passons le plus clair de notre IMG_0515temps à nous moucher.

Des vendeurs de parfum d’ambiance, peut être, qu’avec la chaleur pense-t-on, que ce genre d’article est indispensable? Les vendeurs de chapeaux,  de gadgets de tout genre poIMG_0516ur enfant.

La cerise sur le gâteau est: les pseudo-mendiants spécialisés dans la vente du chewing-gum, des enfants, auxquels on a appris ‘à faire la manche’. Avec les vacances scolaires, ce phénomène ne fait qu’empirer.

Le nettoyage  systématique des vitres, l’exhibition d’ordonnances et de bébés qu’on drogue, et qui somnolent  sur le dos de supposées mendiantes,  simulant le rôle de mères dans le besoin. Tous les moyens sont bons pour titiller le sentiment de pitié et de compassion chez l’autre.

Les vrais et les faux handicapés sur fauteuil roulant à béquilles, mal-voyants qui vous bloquent la route.  Avec une circulation telle que nous subissons tous les jours et l’étroitesse des avenues, on a aussi droit aux mendiants motorisés qui se mettent en plein milieu de la route et gesticulent en empêchant les gens de rouler.

Les points noirs sont, route d’Azemmour, rond point Romandie, rond point route d’El-Jadida..etc..

Lorsque le feu tourne au rouge c’est la débandade, les mendiants sortent de partout, envahissent la chaussée, à  pied sur fauteuil roulant, à béquille, etc..

Les feux rouges dans les grandes artères durent éternellement, à cause du tramway, ce qui signifie que ces ‘fonds de commerce’ sont devenus plus lucratifs encore.   Ceux qui tirent les ficelles et créent se genre de pratiques et de magouilles devraient être interpellés et sanctionnés, car il est plus qu’évident que tout ce qui se passe au feu rouge est un ‘commerce’ bien organisé. 

Nous subissons ce phénomène partout, aux portes des marchés, des mosquées, des supermarchés, etc..

C’est facile de nous dire de cesser d’encourager ces ‘magouillages’, en refusant l’aumône, c’est plus simple à dire qu’à faire. Nous nous attendons à des mesures beaucoup plus draconiennes et surtout à la promulgation d’une loi qui interdit ces rites.  

À nos mendiants spécialisés s’ajoutent ceux venant d’Afrique subsaharienne et qui exhibent eux aussi leur progéniture en exigeant l’aumône. 

Mais ou vit-on donc? Dans la jungle? Mais, même la jungle a ses lois.

 Le citoyen marocain est donné en pâture à toutes sortes de trafics. Ce harcèlement a atteint son paroxysme et on se demande s’il y a une autorité: absence ou connivence ?

Cette situation a atteint la limite du tolérable, nous voudrions être protégés, contre ce genre de harcèlement, car s’en est un. On ne cesse de parler du harcèlement sexuel et moral. Ce que nous vivons nous citoyens de Casablanca, du Maroc en général,  est un harcèlement qui utilise la fibre sociale, pour intimider et culpabiliser le citoyen.

L’escroquerie, le désordre, l’anarchie, le cafouillage, le chaos social,  des attitudes irresponsables, qui méritent d’être prises au sérieux.

La solidarité est une nécessité communautaire, dans une société à plusieurs vitesses, telle que la nôtre, dès lors cette dernière devrait, à mon sens,  obéir à des règles et à une organisation légalement institutionnalisée.

IMG_0513

Utiliser des enfants, des handicapés, des femmes pour soutirer perversement de l’argent au citoyen est un acte immoral, scandaleux, voir révoltant. Nous voulons aider notre prochain, mais nous refusons d’être assiégés, persécutés et souvent insultés.

Tout le monde participerait volontairement à une solidarité nationale qui préserverait le bien-être général.

En tant que citoyenne responsable, victime de ce laxisme,  je lance un appel aux responsables de faire aussi leur part du boulot !!

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

2 commentaires sur « Casablanca, ma ville »

  1. Fati! Ton blog est assez interpellant,je dirais meme grave ,il est criant mais esperons que ton aticle éveillera qques conciences par personnes interposées…..Nous serons le porte parole de ces lignes qui sont alarmantes….Oui c’vrai ,ce que tu decris là est pourtant la triste realité ,va t-elle déclencher certaines mesures? Nous osons y croire car ne pas y croire serait encore plus regrettable…..Fati tu as appuyé là où ça fait mal et nous t’en felicitons….. A Montréal tu continueras à nous faire part de ces reflexions qui trouvent leur legitimité la plus autentique de notre cher et aimé pays….. A plus tard latifa

  2. Eh!oui, tu as touché au point sensible de notre société. C’est vrai que la circulation à Casablanca est infernale mais de supporter en plus cet harcèlement incessant aux feus rouges c’est la goutte qui fait déborder le vase. D’ailleurs je me réjouis du fait que je vais passer Ramadan loin de cette cohue. Car cette situation empire durant ce mois saint. Et nous empêche de nous concentrer sur la prière et le repentir. En tous cas le marocain est devenu expert dans l’art d’extorquer de l’argent au bon citoyen par n’importe quel moyen. Tous les moyens sont bons, n’est-ce pas? Alors les responsables! Allez-vous réagir ou pas?

Laisser un commentaire