Ce formulaire utilise Akismet pour réduire le courrier indésirable. Découvrez comment vos données sont traitées.

    Le 22 février 2022

     

    La sécheresse qui  frappe le Maroc cette année est dramatique. Nos récoltes sont menacées, surtout les céréales. Notre pays va devoir importer plus du blé en plus grande quantité cette année. Nous n’avons pas encore désespéré de la miséricorde divine. Nous prions Dieu de nous combler de ses bienfaits et de nous abreuver d’une pluie bénéfique, qui sauvera le reste de la culture. Le problème réside dans l’inconscience collective. Les gens pensent que l’eau est intarissable et qu’on peut continuer à en gaspiller comme on veut. Rares ceux qui sont conscients du changement climatique et ses conséquences tragiques sur l’être humain. Dorénavant il faudrait qu’on soit plus économe avec l’eau, cette denrée rare, menacée de tarir. Les jardiniers doivent cesser d’arroser le gazon à outrance, laver les voitures n’est plus une nécessité. 
    Le communiqué du Ministère de l’Intérieur à ce propos devrait réveiller les consciences et inciter les gens à réaliser l’importance crucial de l’eau et son gaspillage est un crime ..

     

     

     

    Print Friendly, PDF & Email

    Articles Similaires

    Laissez un commentaire