imagesCAQGPBUCEdition N° 4214 du 17/02/2014

Patrimoine mondial
Casablanca propose sa candidature
La ville figure déjà sur la liste indicative
Convention entre le ministère de la Culture et Casamémoire pour appuyer la candidature
Deux critères retenus sur 10
APRÈS son inscription au patrimoine national en 2013, la ville de Casablanca veut figurer aujourd’hui sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Elle rejoindra ainsi d’autres villes comme Fès (1981), Marrakech (1985), Essaouira ( 2001) et Rabat (2012).
A cet effet, le ministère de la Culture vient de signer, vendredi 14 février, une convention avec l’association Casamémoire, marquant le lancement officiel de la candidature de la ville. Cette collaboration aboutira à l’élaboration commune du dossier de demande d’inscription de Casablanca sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco et sa soumission dans un délai d’un an. «Nous nous donnons rendez-vous en 2015 pour fêter ensemble cette inscription», promet Mohamed Amine Sbihi, ministre de la Culture.
Ce lancement officiel de la candidature de Casablanca a été annoncé en présence de 13 ministres de la Culture de la Cedeao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), invités d’honneur de la 20e édition du Salon international de l’édition et du livre de Casablanca (SIEL), dont le coup d’envoi a été donné jeudi 13 février à Casablanca. A l’occasion, la Banque populaire a exposé, au hall de la wilaya, des photographies de Casablanca (datant du début du 20e siècle).
«Nous avons la chance d’avoir à Casablanca un patrimoine architectural d’une grande qualité, reconnu mondialement, admiré et visité par de nombreux spécialistes. Notre défi majeur est de le sauvegarder», a affirmé, pour sa part, Mohamed Sajid, maire de Casablanca.
Rappelons que la candidature de la ville a démarré avec le dépôt d’une demande, le 27 novembre 2013, par la délégation permanente du Maroc à l’Unesco. Aujourd’hui, la ville figure sur la liste indicative du patrimoine mondial, une étape qui sera suivie par la présentation du dossier de proposition d’inscription.
Le Centre du patrimoine mondial de l’Unesco peut conseiller et aider l’Etat à préparer son dossier qui doit être aussi exhaustif que possible, avec toute la documentation et les cartes requises. La proposition d’inscription est alors soumise au centre qui vérifie son exhaustivité. Si c’est le cas, le centre l’envoie à l’organisation consultative compétente pour évaluation.
Il s’agit de deux organisations consultatives indépendantes, désignées par la Convention du patrimoine mondial: le Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS) et l’Union mondiale pour la nature (UICN) qui fournissent respectivement au Comité du patrimoine mondial des évaluations des sites culturels et naturels proposés pour inscription. La troisième organisation consultative est le Centre international d’étude pour la préservation et la restauration des biens culturels (ICCROM). Après avis favorable de ces organismes, c’est au comité du patrimoine mondial que revient la décision du classement. Pour figurer sur la liste du patrimoine mondial, les sites doivent avoir une valeur universelle exceptionnelle et satisfaire à au moins un des dix critères de sélection. Casablanca satisfait au moins à 2 critères, à savoir: témoignage d’un échange d’influences considérable et exemple éminent d’un type de construction.
Aziza EL AFFAS

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

Laisser un commentaire